Au début, j’utilisais Instagram comme tout le monde, pour « faire rêver ». Je réfléchissais  à mes photos en avance, j’essayais d’avoir une certaine cohérence pour que tout aille bien ensemble. Je prenais énormément de photos de nourriture parce que, faut dire ce qui est, c’est ce qui marche le mieux sur Instagram et que j’adore ça, alors pourquoi pas ! Sauf que ce semblant de perfection, ce n’est pas moi. Moi ce que j’aime c’est la perfection de l’imperfection, les petits bonheurs qui font du bien et les galères du quotidien.

Je n’en ai jamais parlé ici, mais ce que j’apprécie avec Instagram c’est que le partage, la transparence et l’échange que cela permet. T’emmener en balade, te faire vivre mon aventure entrepreneuriale ou simplement partager mes pensées ou mon diner. J’utilise Instagram sans prise de tête, juste avec la volonté de re-donner le sourire, motiver un peu ou simplement échanger des bouts de vie. Je ne suis pas Beyoncé ni Obama, je ne prétends pas que ma vie est palpitante et extraordinaire. Pourtant c’est ce que je recherche personnellement et j’ai l’impression que c’est aussi ton cas : découvrir la simplicité de la vie et la joie des petits rien.

 

Pourquoi j'aime Instagram, la perfection de l'imperfection ?

 

Instagram, la perfection ou l’imperfection ?

Je pense que nous sommes tou.te.s d’accord pour dire qu’Instagram est devenue une plateforme assez superficielle, axée sur l’exagération du réel pour vendre une image irréelle. Les photos que l’on y retrouve sont souvent retouchées et enjolivées  dans le but de nous vendre du rêve.

Sauf que personnellement, je trouve cela dommage de faire croire au monde entier que sa vie est « parfaite » et en fin de compte toutes ces personnes doivent être bien malheureuses. La vie est une succession de hauts et de bas et je suis persuadée qu’à ne montrer qu’une image positive, voire faussée, de la réalité on se fait énormément de mal à soi-même.

Je trouve bien plus beau, enrichissant et inspirant de suivre des personnes « de la vraie vie » qui partagent leurs joies comme leurs galères. Peut-être est-ce parce que j’arrive bien plus à me reconnaitre en elle. Je trouve qu’il y a quelque chose d’émouvant dans l’imperfection, une forme de perfection de l’imperfection qui me touche et m’inspire.

A lire aussi : Re-donner le sourire à des inconnus

Entre dévalorisation et inspiration

Cette vision d’une perfection constante a aussi un gros impact sur toi, sur moi et toutes les personnes « lambdas » qui se trouvent sur Instagram. A force de visionner des photos magnifiques et de se dire que toutes ces personnes ont une vie incroyable, nous avons la sensation que notre vie est fade et malheureuse.

Mais je dois aussi avouer que ces belles images sont inspirantes et parfois motivantes. Elles peuvent nous donner envie de voyager, de se dépasser et d’oser. Cela me fait d’ailleurs penser à mon article sur le yoga, les réseaux sociaux et la pression sociale que cela crée. Il y a du positif à montrer des images extraordinaires mais cela crée aussi une sensation de dévalorisation et d’illégitimité.

Il n’empêche que suivre des personnes plus « normales » mais tout aussi intéressantes peut nous prouver que chacun a la possibilité de vivre ses rêves, de réussir et qu’il ne faut pas forcément habiter sous les cocotiers pour être heureux. Bien entendu j’aime aussi prendre des belles photos et je ne dis pas que je ne fais pas un peu attention à mon « feed » mais tout ce que je poste sont des instants de la vraie vie, des petits moments que j’ai envie de partager avec toi pour leur douceur ou leur simplicité.

 

Pourquoi j'aime Instagram, la perfection de l'imperfection

Retour à l’instantanéité et à la beauté de la réalité

Pour moi, Instagram c’est l’instantanéité, le partage immédiat de nos aventures ou de petits rien du quotidien qui remplissent pourtant de joie. C’était d’ailleurs sa vocation première lorsque l’application s’est lancée : permettre à chacun de partager un bout de sa vie à un instant donné.

Ce que j’aime le plus utiliser d’ailleurs ce sont les stories qui me donnent la possibilité de t’emmener avec moi pour  partager un maximum de choses et partir à l’aventure. J’aime pouvoir échanger avec toi, te demander ton avis et continuer cette belle entraide au delà du blog.

Partager son quotidien, aussi imparfait soit-il, c’est aussi un moyen d’être honnête et transparente avec tout ce qui se passe dans ma vie. Cela permet de partager les coulisses du blog, les belles aventures et galères entrepreneuriales ou simplement des réflexions qui me paraissent pertinentes.

En bref, j’aime cette possibilité de créer un vrai lien avec toi, de pouvoir être totalement moi-même, avec les hauts et les bas que cela entraine. Alors que sur le plupart des plateformes le contenu est préparé et contrôlé, Instagram apporte une certaine liberté et instantanéité qui met en avant la perfection de l’imperfection de nos vies.

 

Et toi quel est ton rapport avec Instagram ? Comment l’utilises-tu ?

Si tu veux me suivre dans cette aventure et partager des petits bonheurs, rejoins moi sur Instagram ou même Facebook !

D'ailleurs si tu as envie d'une vie plus épanouie et positive , tu vas adorer le planner du bonheur !
Inscris toi vite pour avoir accès aux news et à pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

22 thoughts on “Instagram, la perfection de l’imperfection ?”

  1. Hello Pêche,
    C’est super que tu aies écris cet article sur instagram, je prévois aussi d’en écrire un ! Je partage les mêmes sentiments que toi, sur l’aspect « photos parfaites = vie parfaite » qui nous met inconsciemment une énorme pression. J’utilise instagram car de base j’adore la photo, mais j’avoue que j’ai un peu de mal avec le fait de rechercher une harmonie dans mon flux, d’être en quête permanente de perfection comme tu dis. Au final cela devient frustrant. Mais tout amoureux de la photo devrait rechercher de la qualité, seulement il ne faut pas qu’on perde de vue le plaisir de prendre des clichés. Laissons place à plus de spontanéité 🙂

  2. Je ne vais que très rarement sur les comptes insta, j’utilise vraiment instagram comme une application de retouche photos pour mes instantanés du quotidien. 🙂 Ne vise pas la perfection, fais toi juste plaisir 😉

  3. Hello 🙂
    C’est pour ça que j’ai du ml à utiliser instagram avec mon blog. J’ai l’impression qu’un insta de blog doit forcement être parfait, et ma vie ne l’est pas, et j’ai pas le temps de prendre des photos magnifiques de tout ce qui m’entoure pour faire croire que je parcoure le monde ou que j’ai passé deux heures à cuisiner alors que j’ai juste mis un plat au micro-onde pour avoir le temps de travailler.
    Il faut que j’arrive à accepter de publier des photos non-parfaites plutôt que ne pas en publier du tout parce que j’adore partager !

    A bientôt 🙂

    1. Oui c’est aussi ce dont j’étais persuadée au début ! Et puis au fur et à mesure cela devenait posant, j’avais envie d’être moi même alors j’ai décidé de faire un compromis entre superficialité et jemenfoutisme total pour partager des vraies photos du quotidien !

  4. Bonjour pêche ! Très intéressant (comme toujours) cet article !
    Cela rejoint un sentiment que j’ai eu la semaine passée. Je n’avais pas du tout le moral, je l’ai d’ailleurs publié sur Insta, je me sentais un peu au bout du rouleau et j’ai décidé un peu sans que cela soit conscient de me déconnecter complètement pendant 48h. Parce que je me suis rendue compte que j’allais mal parce que je ne prenais pas assez de temps pour moi, que mes journées étaient trop chargées et que j’étais épuisée. Le meilleur moyen pour moi de grappiller un peu de temps dans mes journées folles ça a été de me déconnecter des réseau sociaux. Durant 48h je n’ai pas consulté une seule fois mon feed, cela ne m’a pas manqué et surtout, j’ai pu prendre le temps de faire plein de choses que je ne fais plus et qui me manque, prendre mon temps, lire un journal, ne rien faire, ne serait-ce que 5 min.
    Au final, lorsque je me suis reconnectée je me suis aperçue que je n’avais rien « raté », que tout était toujours là. Cela m’a fait sacrément réfléchir et depuis le début de la semaine j’essaie de maîtriser mon utilisation des réseaux. J’essaie d’y aller 1 ou 2 fois max par jour.
    J’adore Instagram, c’est le réseau que je préfère et depuis le mois de Janvier j’ai beaucoup travaillé à y développe ma communauté, je « travaille » mon feed pour qu’il soit plus « esthétique », j’y publie plus de photos prises avec mon reflex qu’avant (mais toujours via mon mobile) et je consacre les stories à l’instantané. Cela dans le but de développer mon blog surtout. Et ça a fonctionné, j’ai vu mon nombre d’abonnés exploser. Ceci dit, ce que je montre reste ma vie, la vraie, une partie en tout cas. Je ne retouche pas mes photos, je leur applique juste un léger filtre mais je ne mets rien en scène car mon objectif a toujours été de rester authentique. Je me suis d’ailleurs désabonné de pas mal de « gros » compte qui certes sont superbes mais sont bien trop éloignés de ma petite vie de fonctionnaire à petits moyens. Je cois que l’on peut vouloir montrer de jolies choses en restant soit même et honnête. Mais il faut se prémunir du piège du « toujours plus »…

    1. Coucou Mélanie,

      Eh bien je pense effectivement que se couper des réseaux de temps en temps ne peut qu’être bénéfique, permet de faire le point et de revenir à soi. Je suis heureuse de lire que cela t’a permis de revenir plus reposée et avec de nouvelles idées.

      Comme tu le dis aussi l’idéal est de trouver un juste milieu entre des photos bâclées du quotidien et des clichés superficiels. En tout cas c’est vrai que ton feed est super joli et tout doux ! 😀

      Bisous bisous

  5. Hello
    Personnellement j’utilise Instagram quand ca m’amuse.
    Je ne post qu’avec mon tel pour privilégier l’instant T. Mes photos sont très peu retouchées et je fuis tout ses profils ou « la cohésion du feed est primordial » chez certaines. Pour moi instagram reste un moyen de voir de belles photos mais de la vie réelle. J’ai lu que certaines Instagrameuse louait des photographes pro pour leur feed…..ca me dépasse totalement ce genre de comportement.
    Bonne journée
    Estelle

    1. Oui il y a de tout et chacun doit sélectionner ce qu’il a envie de voir ou non !
      Après c’est aussi un vrai métier pour certain et je comprends alors que de gros moyens puissent être déployés même si ce n’est pas vraiment ce qui m’attire personnellement.

      Bisous Estelle <3

  6. J’ai décidé de m’en servir pour documenter des instants de vie et surtout pour partager des récits de voyage que j’essaie d’approfondir un peu pour faire une vraie différence avec le « voyage de rêve » et les belles images à peine légendée… Donner un contenu, de quoi réfléchir, échanger.

  7. Coucou,

    Moi j’adore Instagram pour le coté instantané, spontané. J’adore les belles photos et j’en post mais je trouve que ça ne doit pas se résumer à ça. Je veux aussi y mettre un peu de ma vie. En revanche je choisi ce que j’y mets, et j’essaie de toujours y mettre des choses positives ! Un beau souvenirs, un image de vacances, un bon moment de ma journée, … En fait si je réfléchi, j’y mets ce que j’aimerais y voir simplement 🙂

    A bientôt sur Instagram 😉
    Bisous

  8. Hello ma belle, je me mets progressivement aux stories mais j’avoue avoir encore du mal. Mais ça vient progressivement
    Instagram est aussi pour moi le moyen de partager des bouts de ma vie. Bien sûr je ne partage pas tout de ma vie, mais des choses que j’apprécie et que j’ai envie de partager… Il m’arrive de faire quelques retouches mais en général elles sont vraiment très simples, justement pour rester dans la simplicité 😀

    Continue à faire comme tu le sens.
    A bientôt.

  9. Même si j’ai une utilisation d’Instagram différente de la tienne, je suis tout à fait d’accord avec toi 🙂
    Je commence à me lasser un peu de voir autant de « fake », de superficiel et de vie de rêve. Je me compare souvent à eux et je me dis qu’à côté ma vie elle est sacrément ennuyeuse. Pourtant, je suis sûre que leur vie n’est pas non plus toute jolie, toute rose et parfaite. Ils décident simplement de montrer que ce qui fait rêver. Et c’est bien d’un côté, parce que c’est beau à voir et ça fait découvrir de nouvelles choses 🙂 Mais d’un autre côté c’est assez culpabilisant je trouve.
    Pour ma part, même si je fais attention à mon feed, j’essaie de ne pas trop tomber dans l’obsession de la perfection. Je t’avoue que c’est pas gagné, mais je m’entraîne 😉 J’ai plus envie d’être accro à Instagram, parce qu’après je ne profite pas de ma vraie vie. Je ne savoure plus ma vie à force de voir autant de photos qui font rêver. Je pense que tu comprends ce que je ressens 🙂
    En tout cas je suis contente que tu ais écris cet article, Ça me fait voir que je ne suis pas seule 🙂
    Bisous.

    1. Oui nous avons chacune notre manière de l’utiliser et c’est ça aussi qui est génial !
      En tout cas je suis heureuse que tu partages ce point de vue, l’essentiel reste de vivre sa vie à fond sans tout vouloir montrer au monde forcément .

      Des bisous <3

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :