Au début, j’utilisais Instagram comme tout le monde, pour « faire rêver ». Je réfléchissais  à mes photos en avance, j’essayais d’avoir une certaine cohérence pour que tout aille bien ensemble. Je prenais énormément de photos de nourriture parce que, faut dire ce qui est, c’est ce qui marche le mieux sur Instagram et que j’adore ça, alors pourquoi pas ! Sauf que ce semblant de perfection, ce n’est pas moi. Moi ce que j’aime c’est la perfection de l’imperfection, les petits bonheurs qui font du bien et les galères du quotidien.

Je n’en ai jamais parlé ici, mais ce que j’apprécie avec Instagram c’est que le partage, la transparence et l’échange que cela permet. T’emmener en balade, te faire vivre mon aventure entrepreneuriale ou simplement partager mes pensées ou mon diner. J’utilise Instagram sans prise de tête, juste avec la volonté de re-donner le sourire, motiver un peu ou simplement échanger des bouts de vie. Je ne suis pas Beyoncé ni Obama, je ne prétends pas que ma vie est palpitante et extraordinaire. Pourtant c’est ce que je recherche personnellement et j’ai l’impression que c’est aussi ton cas : découvrir la simplicité de la vie et la joie des petits rien.

 

Pourquoi j'aime Instagram, la perfection de l'imperfection ?

 

Instagram, la perfection ou l’imperfection ?

Je pense que nous sommes tou.te.s d’accord pour dire qu’Instagram est devenue une plateforme assez superficielle, axée sur l’exagération du réel pour vendre une image irréelle. Les photos que l’on y retrouve sont souvent retouchées et enjolivées  dans le but de nous vendre du rêve.

Sauf que personnellement, je trouve cela dommage de faire croire au monde entier que sa vie est « parfaite » et en fin de compte toutes ces personnes doivent être bien malheureuses. La vie est une succession de hauts et de bas et je suis persuadée qu’à ne montrer qu’une image positive, voire faussée, de la réalité on se fait énormément de mal à soi-même.

Je trouve bien plus beau, enrichissant et inspirant de suivre des personnes « de la vraie vie » qui partagent leurs joies comme leurs galères. Peut-être est-ce parce que j’arrive bien plus à me reconnaitre en elle. Je trouve qu’il y a quelque chose d’émouvant dans l’imperfection, une forme de perfection de l’imperfection qui me touche et m’inspire.

A lire aussi : Re-donner le sourire à des inconnus

Entre dévalorisation et inspiration

Cette vision d’une perfection constante a aussi un gros impact sur toi, sur moi et toutes les personnes « lambdas » qui se trouvent sur Instagram. A force de visionner des photos magnifiques et de se dire que toutes ces personnes ont une vie incroyable, nous avons la sensation que notre vie est fade et malheureuse.

Mais je dois aussi avouer que ces belles images sont inspirantes et parfois motivantes. Elles peuvent nous donner envie de voyager, de se dépasser et d’oser. Cela me fait d’ailleurs penser à mon article sur le yoga, les réseaux sociaux et la pression sociale que cela crée. Il y a du positif à montrer des images extraordinaires mais cela crée aussi une sensation de dévalorisation et d’illégitimité.

Il n’empêche que suivre des personnes plus « normales » mais tout aussi intéressantes peut nous prouver que chacun a la possibilité de vivre ses rêves, de réussir et qu’il ne faut pas forcément habiter sous les cocotiers pour être heureux. Bien entendu j’aime aussi prendre des belles photos et je ne dis pas que je ne fais pas un peu attention à mon « feed » mais tout ce que je poste sont des instants de la vraie vie, des petits moments que j’ai envie de partager avec toi pour leur douceur ou leur simplicité.

 

Pourquoi j'aime Instagram, la perfection de l'imperfection

Retour à l’instantanéité et à la beauté de la réalité

Pour moi, Instagram c’est l’instantanéité, le partage immédiat de nos aventures ou de petits rien du quotidien qui remplissent pourtant de joie. C’était d’ailleurs sa vocation première lorsque l’application s’est lancée : permettre à chacun de partager un bout de sa vie à un instant donné.

Ce que j’aime le plus utiliser d’ailleurs ce sont les stories qui me donnent la possibilité de t’emmener avec moi pour  partager un maximum de choses et partir à l’aventure. J’aime pouvoir échanger avec toi, te demander ton avis et continuer cette belle entraide au delà du blog.

Partager son quotidien, aussi imparfait soit-il, c’est aussi un moyen d’être honnête et transparente avec tout ce qui se passe dans ma vie. Cela permet de partager les coulisses du blog, les belles aventures et galères entrepreneuriales ou simplement des réflexions qui me paraissent pertinentes.

En bref, j’aime cette possibilité de créer un vrai lien avec toi, de pouvoir être totalement moi-même, avec les hauts et les bas que cela entraine. Alors que sur le plupart des plateformes le contenu est préparé et contrôlé, Instagram apporte une certaine liberté et instantanéité qui met en avant la perfection de l’imperfection de nos vies.

 

Et toi quel est ton rapport avec Instagram ? Comment l’utilises-tu ?

Si tu veux me suivre dans cette aventure et partager des petits bonheurs, rejoins moi sur Instagram ou même Facebook !

D'ailleurs si tu as envie d'une vie plus épanouie et positive , tu vas adorer le planner du bonheur !
Inscris toi vite pour avoir accès aux news et à pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

22 thoughts on “Instagram, la perfection de l’imperfection ?”

  1. Hello Pêche,
    C’est super que tu aies écris cet article sur instagram, je prévois aussi d’en écrire un ! Je partage les mêmes sentiments que toi, sur l’aspect « photos parfaites = vie parfaite » qui nous met inconsciemment une énorme pression. J’utilise instagram car de base j’adore la photo, mais j’avoue que j’ai un peu de mal avec le fait de rechercher une harmonie dans mon flux, d’être en quête permanente de perfection comme tu dis. Au final cela devient frustrant. Mais tout amoureux de la photo devrait rechercher de la qualité, seulement il ne faut pas qu’on perde de vue le plaisir de prendre des clichés. Laissons place à plus de spontanéité 🙂

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :