« Tiens, tu es bien jolie aujourd’hui ! Tu as changé quelque chose ? » Voici ce que mon collègue m’a lancé en me faisant la bise mardi matin. J’ai réfléchi un quart de seconde et lui ai dit en rigolant  » Ahaha eh bien j’ai simplement mis une touche de mascara ! « , « Eh bien cela te va aussi très bien, c’est joli sur toi », le petit compliment lancé en partant et qui fait toujours plaisir. Et puis après quelques secondes une pensée me vient à l’esprit: faut-il vraiment se maquiller pour être jolie..?

Ce matin-là j’avais pris 30 secondes de plus pour me mettre un coup de mascara. Habituellement je ne me maquille pas ou juste un peu d’anti-cernes les jours de grande fatigue, histoire d’avoir l’air un peu éveillée. Alors même un peu de mascara, cela se voit tout de suite. Ce n’est pas que je n’aime pas me maquiller, c’est simplement que j’ai perdu le réflexe (et aussi que je déteste me démaquiller le soir 😉 ).

Je dois aussi avouer que lorsque l’on se maquille pas/peu, on a souvent le droit à un petit compliment lorsque l’on fait un « effort » (et ça ne fait jamais de mal). Bah oui, lorsque l’on se maquille au quotidien, jamais personne ne nous dit que nous sommes jolies avec une touche de mascara puisque c’est juste normal ! Alors que lorsque cela est exceptionnel, on le remarque de suite.

Et puis en même temps c’est un peu triste et frustrant de devoir se maquiller pour être complimenter…

 

Tu es jolie, tu as changé quelque chose ?

 

Je ne sais pas trop comment te parler de tout ça, ce sujet est vaste et 3000 idées se bousculent dans ma tête. A la fois cela fait plaisir d’avoir des compliments mais pourquoi devoir se maquiller pour espérer en recevoir ? Ne sommes nous pas encore plus jolies au naturel ? Et comment réussir à se délaisser de tout ce fatras et oser « assumer » son visage nu ?

Comment accepter de ne pas se maquiller ?

Comment accepter de ne pas se maquiller tout en se trouvant jolie dans une société où tout est encore fondé sur l’apparence ? Cela peut paraître compliqué voire impensable pour certaines et pourtant cela fait beaucoup de bien sur de nombreux plans ! Ne pas se maquiller c’est permettre à sa peau de respirer mais aussi arriver à s’accepter et à s’aimer telle que l’on est. C’est voir en soi plus qu’un simple visage coloré, modifié, transformé mais une personne avec des traits distincts, une beauté unique qui fait de nous celle que nous sommes.

Je pense que franchir le cap n’est simple pour personne et qu’il faut commencer par des petits pas. Cela peut-être d’aller simplement à la boulangerie sans maquillage, puis passer tout son dimanche le visage au naturel et enfin sauter le pas avec ses amis, ses collègues...

Une fois que cela sera fait, je t’assure que tu ne pourras plus t’en passer ! Aujourd’hui, me maquiller est parfois un plaisir mais la plupart du temps je n’y pense même pas. Je sors de chez moi sans même me poser la question. J’ai aussi tout de suite senti la différence sur ma peau : moins de boutons, moins de rougeur, des cils plus longs et des sourcils harmonieux. Au fil des semaines j’ai appris à aimer mon visage au naturel et cela me fait presque bizarre de le voir maquillé aujourd’hui.

A lire aussi : 5 minutes pour apprendre à s’aimer 

Doit-on vraiment se maquiller pour être jolie et prendre soin de soi ?

Souvent, on trouve cela normal qu’une femme se maquille. Cela signifie qu’elle prend soin d’elle-même, qu’elle veut se trouver et se montrer (plus) jolie. Se maquiller se fait parfois pour soi, souvent pour les autres. Presque comme un signe de respect envers celui qui est en face de nous.

Pourtant s’assumer au naturel sans maquillage ne veut pas dire que l’on ne souhaite pas être jolie. Il est tout à fait possible de prendre soin de soi autrement, d’être soignée sans pour autant être maquillée. C’est d’ailleurs bien dommage, presque affligeant, de ne recevoir de compliment que lorsque l’on a mis des artifices sur son visage.

Et puis montrer son visage au naturel, c’est aussi un signe de respect et d’amour envers soi-même. Comme une preuve que nous sommes bien et heureuse avec nous-même. C’est dire à notre corps qu’on l’accepte, voire qu’on l’apprécie sincèrement, tel qu’il est et qu’il n’a pas besoin d’artifice pour être beau et nous plaire. Cela peut paraître bête ou simpliste et pourtant je suis certaine qu’inconsciemment cela change la vision que nous avons de nous-même.

 

"Tu es jolie! Tu as changé quelque chose ? " Et si on arrêtait de se maquiller ?

 

Se maquiller, si on veut, quand on le veut

Ce que j’essaye de te faire passer comme message dans cet article est que se maquiller fait parfois du bien, que recevoir un compliment de temps en temps est toujours agréable. Pour autant cela ne doit pas devenir une obligation à laquelle tu ne réfléchis même plus, un fardeau ou une injonction de la société qui te semble irréversible.

Se maquiller devrait être un acte conscient, une chose que l’on fait pour soi et non pour les autres. Ne pas se maquiller au quotidien permet d’apprendre à s’aimer au naturel mais aussi d’apprécier encore plus les jours où l’on prend le temps de se pomponner. Comme un jour un peu différent, un jour de fête même si aucun événement n’est prévu, un jour où l’on a envie de changer un peu tout en aimant être soi-même.

En ayant un rapport plus détaché avec le maquillage, je pense sincèrement que l’on gagne en confiance en soi mais aussi en amour de soi. Les premiers pas seront toujours les plus durs (comme toujours dans la vie) mais je t’assure que le courage dont tu feras preuve vaut vraiment le coup !

Et toi, quel est ton rapport avec le maquillage ? Tu as changé quelque chose ? 

Si tu veux me suivre dans cette aventure et partager des petits bonheurs au quotidien, rejoins moi sur Instagram et Facebook !

D'ailleurs si tu as envie d'une vie plus épanouie et positive , tu vas adorer le planner du bonheur !
Inscris toi vite pour avoir accès aux news et à pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

53 thoughts on “Tu es jolie, tu as changé quelque chose ?”

  1. c’est marrant ta réflexion ! car je lisais justement un truc sur la loi des contrastes (dans le livre « goodbye things »). Quand il y a un changement, comme une nouveauté, notre cerveau est content. Puis quand cela devient une habitude, l’excitation retombe est on est blasé.

    du coup, c’est sympa d’avoir eu ton compliment ! tu n’es absolument pas obligée de te maquiller tous les jours. mais les jours où tu te maquilles, cela fait un contraste, et on le remarque, et c’est sympa !

    c’est comme ne pas se maquiller, ça contraste, et cela se remarque ! un jour, je me maquillais devant un pote, qui ne m’avait jamais vue démaquillée. il a dit que gt jolie sans maquillage, et m’a demandé pourquoi je me maquillais !

    la loi des contrastes !! 😀 donc ne change rien à ton rythme. tu te maquilles quand tu veux, les jours avec, les jours sans… cela fait des contrastes 🙂

    et pour les compliments, ça c’est autre chose…. si tu prends soin de toi, et que tu t’aimes toi, tu n’auras pas « besoin » des compliments des autres pour te sentir bien. tu te sentiras bien. et quand tu auras un compliment, ce sera « the cherry on the cake », juste un ptit truc en plus sympa dans ta journée, mais pas un but en soi.

    gros bisous,

    1. Oh je ne connais pas ce livre ! Il est bien ? Je vais me renseigner sur cette fameuse loi…
      Et ton ami est adorable 😉
      Et effectivement les compliments ne doivent pas être une nécessité, juste un petit plaisir en plus !
      Bisous Annie !

  2. Quel bel article ! Tu expliques si bien ce rapport ambivalent au maquillage. Plus je grandis, plus les couches de maquillage diminuent. A 22 ans, j’ai appris à aimer mon visage sans ces artifices en sachant accepter au début les « tu as l’air fatiguée ». Etonnement, cela a participé à une acceptation plus large : du corps, de l’esprit, de ma personne. Le fond de teint est désormais impossible à supporter (ça gratte, ça colle, on étouuuufffe et merci les boutons pour la peau sensible) seul le mascara s’invite de temps en temps (ne serait-ce que pour le bonheur de retrouver mon visage nu après le démaquillage). Il peut aussi être un vrai booster : entretiens, présentations, jours difficiles (d’ailleurs, je me demande, pour ces présentations, est-ce qu’il ne permet pas d’affronter le regard d’autrui en ayant l’impression de ne pas se dévoiler complètement ?). Je suis convaincue que l’entourage compte beaucoup dans ce changement : être entourée de personnes qui s’acceptent sans maquillage à l’Ecole à faciliter ce chemin. Bref, merci pour ton article, qui ouvre des réflexions personnelles mais aussi sociétales et générationnelles.
    Belle journée, Marina.

    1. Oh merci Marina et je te comprends totalement ! Accepter son visage nu est le début d’un beau et long processus d’acceptation de soi en entier !
      Et pour moi aussi porter du maquillage devient de plus en plus dur voire désagréable ! Même s’il peut être utile dans certains cas… Tout est question de mesure !
      Bisous <3

  3. Hello,

    J’ai eu exactement la même reflexion ces dernières années (surtout parce que j’ai passé beaucoup de temps à travailler à la maison, souvent sans maquillage et ai progressivement appris à m’accepter et à m’aimer sans).

    Aujourd’hui, je l’avoue pourtant (c’est pathologique) je ne sors jamais sans un peu d’anti cerne…

    Je parle d’ailleurs de tout cela dans un article intitulé « Sait-on encore apprécier un visage féminin sans maquillage ? » (https://www.ca-se-saurait.fr/2016/02/27/pression-femme-maquillage/). Les lecteurs apportent pas mal de réflexions intéressantes en commentaires :

    Bises.

    Sabrina.

  4. Je me maquille très peu également, un peu de mascara et du rouge à lèvres. C’est tout. Parfois de la poudre quand j’ai vraiment beaucoup d’acné et que je me trouve vilaine. Mais c’est vrai qu’on me dit souvent que je suis jolie lorsque je suis plus maquillée. C’est un peu bête. Mais ce n’est pas pour autant que je me maquille plus haha. La flemme, et puis, ce n’est pas non plus très bon pour la peau.

  5. Hello,
    Moi, je me maquille tous les jours sauf le dimanche où je laisse ma peau respirer. Ceci dit mon rapport avec le maquillage est plus personnel qu’autre chose. J’assume mon visage sans mais j’aime jouer avec cet accessoire 😀
    Par contre, j’ai fait à peu près le même constat que toi au boulot en mettant une paire de talons. Habituellement pro-confort, l’opte pour des mocassins ou sneakers au bureau (c’est #FridayWear tous les jours ahah). Puis de temps à autre, je mets des talons… Les compliments pleuvent ces jours là…
    Comme quoi, un coup de mascara ou une paire de talon, ça change une femme 😉
    Belle journée

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :