Je t’écris ces mots dans une immense gare bomdée à quelques jours des fêtes de fin d’année. Autour de moi les gens parlent de ce qu’ils vont préparer à manger au réveillon, stressent de devoir tout planifier et organiser ou courent les bras remplis de cadeaux et de sacs en papier. Et moi au milieu de tout cela, dans ma petite bulle, je me demande ce qui compte vraiment.

En cette période de fête j’en l’impression que tout s’accélère alors que l’on devrait au contraire prendre le temps de ralentir. Et bien que c’est ce que j’ai personnellement décidé de faire, ralentir, je crois que pour beaucoup de monde noël et tout ce qui va avec est une période plus stressante qu’autre chose. Entre les cadeaux à acheter, les diners à organiser et les repas à préparer… tout le monde semble se mettre une pression énorme. En oubliant parfois ce qui compte vraiment…

[bctt tweet= »Ce qui compte vraiment ceux ces instants de bonheur et de partage qui ne coutent rien mais remplissent le coeur d’amour et la tête de beaux souvenirs. » username= »pecheneglantine »]

 

Ce qui compte vraiment

 

Arrêter de tout matérialiser…

Durant cette période de fêtes, beaucoup courent après les cadeaux, font des listes et des listes d’objets qu’ils aimeraient posséder ou de tout ce qu’ils doivent penser à acheter pour faire leurs paquets. Ils filent ensuite dans les magasins pour acquérir tous ces objets. En ressortent les bras (ou la boite aux lettres) remplis de sachets. Peut-être se disent-ils que grâce à ça, leurs proches seront heureux et passeront forcément de très beaux moments. 

Je ne te dis absolument pas ici que les cadeaux sont mauvais et qu’il faut arrêter d’en faire, pas du tout. Je te le disais dans ma dernière newsletter mais c’est même l’un des 5 langages de l’amour et il est tout à fait normal de vouloir faire plaisir à ses proches de cette manière. Je suis d’ailleurs la première à vouloir offrir de jolis cadeaux positifs à ceux que j’aime.

Je trouve cela simplement dommage que certaines personnes réduisent les fêtes à un échange de cadeaux et une course aux jouets. Comme si ce que comptait vraiment était que tout le monde ait un maximum de paquets au pied du sapin. D’autant plus que cela se fini souvent en une accumulation de choses dont nous n’avons pas franchement besoin…

Et au final alors, comment on fait ? Eh bien pour moi il faut arrêter de vouloir faire des cadeaux à tort et à travers, choisir des présents utiles et pleins de sens et véritablement choisis pour cette personne, et non une autre. Parce qu’à la fin, ce qui compte vraiment, c’est d’offrir un cadeau rempli d’amour…  

[bctt tweet= »Au final ce qui compte vraiment est-ce la quantité de calories ingérées ou le nombre de fous rires durant la soirée ?  » username= »pecheneglantine »]

Arrêter de culpabiliser…

L’autre chose que je trouve bien dommage avec les fêtes, c’est cette tendance que l’on a tous à culpabiliser pour tout et n’importe quoi. Culpabiliser de ne pas trouver assez de cadeaux pour tout le monde mais aussi et surtout culpabiliser de trop manger de se faire plaisir et d’enchainer les repas délicieux mais pas vraiment très sains.

Je fais d’ailleurs totalement partie de cette catégorie… Bien que je veille prendre du poids, il est très important pour moi de manger sain, équilibré et en quantité raisonnable pour ne pas se sentir mal. Sauf qu’avec les fêtes, les repas sont plus composés de plats copieux et desserts délicieux mais pas forcément bons pour la santé. Je te comprends donc totalement si tu fais partie de ces personnes tiraillées entre l’envie de profiter et la raison qui pousse à se contrôler.

Sauf qu’au final ce qui compte vraiment, ce n’est pas le nombre de calories que l’on va ingérer ni le  nombre de fois où l’on va se resservir. Un ou deux repas ne changeront rien à notre santé ou à notre physique. Tout ce que nous gagnons à nous restreindre est de se sentir frustré.es et de ne profiter qu’à moitié. Alors arrêtons de culpabiliser et laissons nous aller ! 

A lire aussi : Idées cadeaux bien-être et girl power

 

Et si tu commençais à regarder ce qui compte vraiment durant les fêtes ?

Pour profiter de ce qui compte vraiment

Ce qui compte vraiment ce n’est ni le nombre de cadeaux, ni la quantité de calories avalées, ni toutes ces choses superficielles qui peuvent sembler absolument essentielles durant les fêtes.

Ce qui compte vraiment ceux sont les moments de partage, d’entraide et d’amour que l’on vit avec nos proches.

Ce qui compte vraiment eux sont ces heures passées dans la cuisine à péparer des petits plats avec ses parents, ses amis, ses frères ou ses soeurs.

Ce qui compte vraiment ceux sont ces fous rires et ces éclats de rire qui ne s’arrêtent plus en attendant le dessert.

Ce qui compte vraiment ceux sont ces grands sourires et ces embrassades remplis d’amour.

Ce qui compte vraiment ceux sont ces après-midi jeux de société entre tonton qui tente de nous soudoyer et la petite dernière qui en a déjà marre de jouer et voudrait prendre un gouter. 

Ce qui compte vraiment ceux sont ces soirées passées en famille, sous un plaid à regarder un navet, rire du jeu des acteurs mais pourtant ne pas pouvoir s’arrêter.

Ce qui compte vraiment ceux ces moments tout simples, ces instants de bonheur et de partage qui ne coutent rien mais remplissent le coeur d’amour et la tête de beaux souvenirs.

 

Et pour toi, qu’est ce qui compte vraiment  ?

Si tu veux continuer à suivre mes aventures et partager des petits bonheurs au quotidien, rejoins-moi sur Instagram, Youtube et Facebook !

Si veux une vie épanouie et positive , tu vas adorer les emails du bonheur !
Inscris toi vite pour y avoir accès et recevoir pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

 

18 thoughts on “Ce qui compte vraiment…”

  1. Un grand MERCI pour cet article qui tombe à pic. On est trop dans cette course aux cadeaux et aux repas qui nous font oublier l’envie principal! Alors profite bien et joyeux Noël ❤️
    PS: le livre dont tu parles est TOP!

  2. Je partage entièrement ton point de vue. Ça fait plusieurs années qu’on fait de moins en moins de cadeaux, on garde juste pour les petits (mes neveux et nièces). Et je trouve ça plus simple au final.
    Je n’ai jamais trop vécu le stress des fêtes car…on avait une manière de fêter Noël et le jour de l’an particulière…notre but était de nous lever tôt pour aller skier et être les premiers sur les pistes 😂 j’avais un peu honte par rapport à mes copines mais aujourd’hui : ça reste mes meilleurs souvenirs ! Quand j’ai passé le fêtes à la réunion , j’ai découvert le stress des préparatifs, des cadeaux, et passer 3 jours à faire à manger et manger trop trop trop…j’ai trouvé ça assez stressant! Et cette année j’ai encore plus envie de simplicité 🌟

  3. Le stress des fêtes j’ai réussi à y échapper un peu cette année.
    Oui Noel c’est le partage avant tout. Se faire des cadeaux c’est agréable mais pas une fin en soi. Par contre les moments ensemble c’est important. D’ailleurs combien sont ceux pour qui cette période est délicate justement parce qu’ils sont seuls ou que ceux qu’ils aiment ne sont plus là.
    La vie c’est là, maintenant. Alors profitons en!

  4. Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Je pense qu’il faut prendre le temps de profiter des fêtes pour échanger, rigoler ensemble, discuter, cuisiner et vraiment se détendre, car ce n’est pas des choses qu’on fait régulièrement malheureusement.
    Concernant la culpabilisation, je suis également d’accord. J’en ai marre de voir des « aller 5 kilos en plus avec les fêtes, « adieu régime », etc. Il ne faut pas toujours culpabiliser et apprendre à se faire plaisir 🙂 Manger comme un ours pendant les fêtes ne va pas faire grossir plus que ça, l’important c’est de ne pas le faire tous les jours, là ça pourrait être nocif. Mais il faut quand même apprendre à se faire plaisir et à apprendre à ne pas toujours penser à son poids, même si c’est dur 😉

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :