Plus jeune, j’étais une vraie boule d’impatience. Et puis avec l’âge… Rien n’a changé, je cours toujours partout sans savoir m’arrêter. Enfin si, en réalité j’ai quand même réussi à apprendre la patience grâce à quelques activités (et une bonne dose de travail sur moi). Du coup j’ai eu envie de partager avec toi tout ce que je fais pour apprendre à être patient e et qui m’a aidé à avoir une vie plus apaisée et épanouie.

Parce que, avouons-le, nous vivons dans une société où nous ne savons plus que qu’être patient signifie. En un claquement de doigt nous obtenons toutes les réponses à nos questions (#merci Google Ecosia), en 30 minutes nous sommes livré d’un bon plat chaud et en 3 heures un drône nous amène notre commande internet. Franchement, rien de pire pour oublier que la patience nous permet d’être encore plus heureux lorsque nous obtenons ou réussissons quelque chose !

A force d’avoir tout tout de suite sans jamais avoir besoin d’être, je suis persuadée que nous en perdons le goût des choses. Tout nous semble dû et normal. Nous ne sommes plus satisfait de rien et voulons toujours plus. Alors si toi aussi tu veux apprendre à être patient.e, j’espère que ce billet te donnera quelque piste pour relativiser et développer de la gratitude pour les choses simple.

Comment apprendre à être patient ? 5 activités pour développer sa patience et devenir patient

Le yoga, idéal pour apprendre à être patient

Si tu savais comme mes premières séances de yoga ont été difficiles… Tenir les postures pendant de longues secondes, contrôler son souffle, essayer de rester statique, ne pas bouger. Pour moi qui suis presque hyper active, c’était un vrai challenge de prendre le temps de faire chaque posture avec douceur, contrôler mon alignement sans vouloir aller trop vite. Faire du yoga c’est aussi sentir chaque partie de son corps travailler en profondeur et c’est uniquement en apprenant à être patient que l’on peut y arriver.

Le yoga est ce qui me permet de travailler ma patience au quotidien. Certains matin je me réveille avec la sensation de stagner et l’envie que tout aille plus vite. Ma séance de yoga du matin me permet alors de prendre du recul, souffler, savourer l’instant au lieu de vivre constamment dans le futur. Je me concentre sur chaque mouvement, fais en sorte de tenir les postures même si c’est dur et que mon esprit aurait envie de que « j’expédie » ma séance pour faire autre chose.

Le yoga m’aide aussi à apprendre la patience lorsque je teste de nouvelles postures comme le headstand / posture sur la tête qui m’a demandé de longues semaines de travail et de ténacité… Et puis j’ai compris qu’à force de patience et de ténacité, tout est possible !

A lire aussi : Découvrir le yoga comme on ne le voit pas

Devenir plus patient en se baladant

Tu vas peut-être rire, mais rien que marcher dans la rue est pour moi un réel exercice pour développer sa patience ! Entre les gens qui marchent lentement, les passages piétons qui sont rouges alors qu’il n’y a pas de voiture et les queues au supermarché, il y a de quoi faire un bon travail sur soi !

Du coup il m’arrive de me faire des petits défis, comme m’obliger à attendre que le feu passe au vert avant de traverser (ou tout simplement traverser sur un passage piéton et non au milieu de la route…). Je me sens un peu ridicule en écrivant ça et pourtant c’est d’une efficacité redoutable ! Au lieu de stresser et vouloir aller toujours plus vite, j’apprends à prendre le temps, à m’arrêter, à observer. Le monde est d’ailleurs tellement plus riche et intéressant lorsque l’on regarde autour de soi au lieu de foncer tout droit.

 

Comment apprendre à être patient ? Et si la patience pouvait changer ta vie ?

 

Apprendre la patience par la créativité

Si tu aimes les activités créatives, tu as dû remarquer que c’était un moyen génial pour apprendre à être plus patient. Réaliser une œuvre, quelle soit en papier, en tissu, en terre ou en musique nous oblige forcément à travailler notre patience, réfléchir, essayer, recommencer… Chaque œuvre est une petite part de nous et pour faire rejaillir tout cela dans la réalité, il faut forcément prendre son temps.

Ce n’est pas en claquant des doigts que les plus belles œuvres sont créées mais à force d’heures de dur labeur, de ratés et de persévérance. Être patient permet d’être fier de soi, de se dire que l’on a tout donner, que l’on est capable de recommencer jusqu’à être pleinement satisfait. Sans ces heures de travail minutieux une œuvre ne serait jamais ce qu’elle est. Alors si tu as envie d’être plus patient.e il ne te reste plus qu’à choisir ton activité !

A lire aussi : Comment se reconnecter à soi ?

Du sport pour être plus patient ?!

On a tous connu ce premier cours de sport, que ce soit en club, en salle ou pire, à l’école, où l’on se sent incapable d’y arriver. On se dit que c’est trop compliqué, pas fait pour nous et qu’on n’y arrivera jamais. Et pourtant, au fil des séances les progrès arrivent. On arrive à toucher le ballon une fois, deux fois, trois fois. Et puis à la 5ème séance on arrive à marquer un point. On n’y croit pas, on saute de joie, on se sent fier et capable de tout.

Et tout ça, c’est grâce à la patience et à la persévérance que demande le sport. A chaque fois que l’on commence un nouveau sport (ou même n’importe quoi dans la vie), c’est dur, c’est long, c’est compliqué. Alors soit on abandonne, soit on sait que l’on finira par y arriver et on travaille sur soi pour patienter. C’est en apprenant à être patient que l’on vivra nos plus belles victoires, parce que nous les aurons mérité et battu pour les vivre.

A lire aussi : Aller au sport… avec le sourire !

Patience, ça pousse !

Oui je sais, je suis une as du jeu de mots ! Mais pour en revenir à nos moutons, une chose qui m’a énormément appris la patience est le fait de m’occuper de mes petites plantes, faire des boutures et surtout d’avoir un potager d’intérieur. Au début, je regardais tous les jours s’il y avait de nouvelles pousses, j’avais hâte de toutes ces merveilles de la nature fassent des racines ou sortent de terre. Et puis au fil du temps j’ai pris du recul et laisse à la nature le temps de faire son oeuvre. J’ai laissé ma patience se développer en même temps que mes plantes.

Et puis un matin je me suis retournée sur mon petit potager Véritable et là, mes yeux se sont écarquillés, émerveillés. Des petites feuilles étaient en train de sortir du terreau de mes minis poivrons et j’ai presque fait une danse de la joie pour célébrer tout ça ! Un autre moment émouvant de ma vie de maman de plantes a été le jour où j’ai vu que mon noyau d’avocat commentait à pousser. Je n’y croyais pas et n’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher de vous le partager sur Instagram, où vous aviez d’ailleurs l’air bien intéressées aussi ! Comme quoi la patience, ça paye !

Et toi, tu as des techniques pour apprendre à être patient ?

D'ailleurs si tu as envie d'une vie plus épanouie et positive , tu vas adorer le planner du bonheur !
Inscris toi vite pour avoir accès aux news et à pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

10 thoughts on “Comment apprendre à être patient pour vivre différemment”

  1. Joli article ! Pour moi c’est la montagne qui m’a appris la patience. Marcher 5heures avant d’arriver au sommet ça calme 😂 aujourd’hui je déteste les « pilules miracles » car selon moi elles enlèvent la part de patience et de travail à effectuer. Parfois on me dit « dis moi comment faire cette posture de yoga? » comme si en quelques mots tout allait se mettre en place…alors que non, le yoga comme tout, demande de la patience, de la persévérance et de l’implication…

  2. Ouf, sur ce coup là je ne suis pas trop mauvaise ! 😀 Je jardine, je fais souvent des trucs DIY, et pas mal de rando. 😀 Le yoga, ça me titille de plus en plus, mais je reste encore sur une mauvaise première impression d’il y a deux ou trois ans. Je pense réessayer mais j’attends le déclic. Peut-être à la rentrée de Septembre. ^^

    Sinon, merci d’avoir cité Ecosia, je ne connaissais pas et je viens de changer mon moteur de recherche. J’étais sur Duckduckgo avant. Mais le coup des arbres, c’est encore mieux ! 🙂 Bisous et bonne journée !!

    Lya.

  3. Je suis d’accord avec tout ça ! Je me retrouve un peu dans cette « boule de nerfs », que j’apprends à canaliser aussi. Je crois que je vais me mettre au yoga.

  4. Je suis de nature très patiente, je peux prendre mon temps pour beaucoup de choses et j’aime ça. Mais de l’autre côté, certaines choses ne vont pas assez vite et ça m’agace. En fait, je suis davantage patiente avec les autres qu’avec moi-même. Je me mets doucement au Yoga et j’ai vite compris qu’il va falloir du temps avant que j’arrive à faire certaines postures, avant d’être assez souple pour me mettre dans certaines positions. Je relativise et ça me fait du bien 😉
    Merci pour tes bons conseils 🙂

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :