5 conseils pour découvrir et assumer sa féminité au naturel

En me levant hier matin, j’ai eu comme un choc, une prise de conscience : au lieu de prendre ce temps que la vie nous propose pour se retrouver, je me suis totalement perdue dans l’envie de créer et la productivité. Alors j’ai décidé de changer ça et de redécouvrir et assumer ma féminité au naturel et en douceur.

J’ai notamment envie de remettre en question toutes les injonctions de la société autour du corps de la femme, de ce à quoi « on doit » ressembler ou pas. C’est compliqué d’assumer sa féminité et de se sentir femme dans une société où les normes et les stéréotypes sont encore bien ancrés…

J’espère donc que ces idées et ces conseils pour assumer ta féminité au naturel et te sentir femme telle que tu es t’aideront.

 

 

Assumer sa féminité au naturel

 

Aimer ses règles grâce aux culottes menstruelles MOODZ

J’ai découvert les culottes menstruelles il y a 3 ans et honnêtement, elles ont changé mon rapport aux règles. Elles ont fait d’un moment douloureux et contraignant une période de retour à  soi et à son corps qui nous rappelle que nous sommes toutes les mêmes. J’aime d’ailleurs beaucoup les valeurs des culottes menstruelles Moodz, chez qui tu as -10% avec le code MOODZPECHE, qui mettent en avant la diversité des corps et leur beauté (d’ailleurs leurs photos ne sont jamais retouchées et ça, ça fait du bien !).

Autres gros avantages, les culottes de règles sont aussi beaucoup plus écologiques et économiques que les protections classiques ! Il te suffit d’en avoir quelques unes pour toute ta période de règles et elles te durent pendant des années et des années. Au quotidien,

Elles sont aussi totalement respectueuses de nos corps, des Hommes et de la planète (ou du moins les Moodz, pour d’autres c’est moins le cas…).  Les culottes de chez Moodz sont faites dans une usine humaine et responsable qui aide et soutien les femmes au quotidien.

Pour ma part je les trouve aussi beaucoup (beaucoup) plus confortables et pratiques que les autres protections « écolo ». J’ai testé la cup et les serviettes lavables et franchement, c’était pas toujours la joie… Entre la peur que ça « déborde », glisse et l’inconfort que je ressentais, elles sont tranquillement dans le placard.

Pour conclure, j’ai un immense coup de coeur pour les culottes Moodz (  le code promo MOODZPECHE est valable sur tous les modèles). Notamment parce qu’elles sont …

  • Confortables : elles sont bien plus fines que d’autres que j’ai testé, donc pas d’effet « couche ».
  • Élégantes  : il y a 4 modèles et plusieurs couleurs disponibles, ce qui permet à chacune de trouver son bonheur. D’ailleurs j’ai un gros coup de coeur pour la culotte bleu nuit (sur laquelle le code promo MOODZPECHE marche aussi).
  • Engagées pour la planète : Les culottes menstruelles Moodz sont Made in Europe, fabriquées près de Lisbonne. Certifiées Oeko-tex, elles sont sans danger, ni pour la planète, ni pour notre santé.
  • Militantes pour la place des femmes. Elles aident à assumer sa féminité au naturel mais soutiennent aussi toutes les femmes qui participent à la création des culottes, tant dans les usines que dans les bureaux !

Si tu veux en savoir plus,  tu peux lire cet article sur les culottes de règles, mais le mieux ça reste de tester !

Le shorty Moodz (grand flux 🚀🚀🚀🚀)

A lire aussi : Comment se reconnecter à soi ?

Passer en mode « no-make-up » mais féminine

Je ne vous l’ai jamais avoué, mais il y a quelques années j’avais une collection faramineuse de mascara, ombre à paupière et autres rouges à lèvre. Je faisais même des vidéos maquillage (en vrai, j’ai un peu honte, mais bon, passons.)

Heureusement, ce temps est bien loin et je ne me maquille presque plus. Même si je sais que je parais « plus jolie » avec (je dis bien « paraitre » et non « être »), je n’en ressens plus le besoin. La plupart du temps je mets de l’anticerne ou juste… rien.

Je me souviens que cela faisait bizarre à mes collègues quand j’étais salariée. J’avais souvent des remarques pour m’encourager à me maquiller.

Au final je me demande à quoi ça sert à part se cacher et trouver une manière d’assumer sa féminité… sans que ce soit vraiment la notre mais plutôt celle stéréotypée par la société.

Arrêter petit à petit de se maquiller, c’est se libérer de ces injonctions et justement assumer pleinement sa féminité (ou commencer à la découvrir).

A lire aussi : Comment s’aimer avec un bout de papier ?

Essayer le no bra pour assumer sa féminité

Je crois que ce paragraphe là, c’est mon préféré. Cela fait 4 ans maintenant que je ne porte plus de soutien gorge et punaise… quelle liberté ! J’ai beau avoir une poitrine riquiqui (genre A jenesaisquoi), découvrir le no-bra m’a clairement permis d’assumer ma féminité.

Je t’ai déjà fait plusieurs articles sur le sujet, notamment mes 5 conseils pour arrêter de porter des soutiens-gorge donc je ne vais pas m’éterniser. Mais je me devais de t’en parler dans ce billet dédié à l’amour de soi et de sa féminité.

Je ne sais pas si tu as déjà essayé, si tu es encore dans cette phase où tu arraches ton soutien-gorge en rentrant à la maison ou si tu ne t’es jamais posé la question, mais honnêtement, par amour pour toi et pour ton corps, tente le coup !

Je sais que selon la taille de poitrine cela est plus ou moins facile, mais j’ai reçu des témoignages de personnes portant du D ou E qui l’assumait, donc tout est possible (sauf problème de santé évidemment) !

 

 

Se reconnecter à la femme que l’on est

Re-découvrir le yoga

Cela fait quelques mois que je n’ai pas parlé de yoga par ici et pourtant, c’est aussi grâce à lui que j’ai appris à m’aimer et assumer ma féminité. Cela fait des années que cette pratique me suis partout. Parfois je déroule mon tapis tous les matins, comme en ce moment où j’alterne entre le programme de yoga et développement personnel Reconnexion et des flows improvisés.

C’est une pratique qui me libère, me reconnecte à moi, mon corps et mes pensées. Sentir son corps bouger, ses pensées se balader puis se concentrer, son souffle nous guider.

Cela me rappelle aussi qu’il ne faut rien pour assumer sa féminité, voire son humanité. Il suffit d’être, revenir à soi, là, ici , assise sur mon canapé en train de vous écrire ces lignes.

PS : C’est possible de faire du yoga avec les culottes Moodz !

Ne plus se demander si on est belle…

Mais si l’on s’aime.

Si on aime la personne que l’on est, pas celle que l’on voit.

Le plus important pour s’accepter et assumer sa féminité, son humanité, c’est d’arrêter de se poser des questions.

Arrêter de se demander si on est assez ceci, pas trop cela.

Changer ses pensées sur soi.

Ne plus se concentrer sur ce que l’on apprécie moins et voir la beauté de notre humanité. Cette humanité qui réside justement dans toutes ces imperfections qui nous parcourent de bas en haut, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Je crois que ce ne sont mêmes pas des imperfections, simplement des différences.

Et comme nous sommes tous différents, nous sommes tous pareils.

J’espère que ces conseils pour assumer se féminité au naturel t’auront aidés.
D’ailleurs, tu arrives à t’accepter telle que tu es toi ?

Bisous,
Pêche

Merci aux culottes de règles Moodz d’avoir sponsorisé ce billet !
N’oublie pas le code promo MOODZPECHE pour avoir -10% sur ta commande

Vous pourriez aussi aimer lire :

Comment avoir plus d’énergie au quotidien ?

Comment avoir plus d’énergie au quotidien ?

Savoir gérer son énergie est l'une des clés pour rester motivé et en forme quand on entreprend (ou simplement que l'on a une vie à mille à l'heure !). Mais alors comment avoir plus d'énergie quand on est entrepreneur ? Parce que je ne sais pas toi, mais perso j'ai...

Retraite de yoga et méditation Lumina, ce que ça va t’apporter…

Retraite de yoga et méditation Lumina, ce que ça va t’apporter…

Dans quelques semaines je vais vivre une expérience dont je rêve depuis longtemps... Une retraite de yoga et de méditation avec Lumina travel. Et pas n'importe laquelle : cette retraite bien-être Lumina travel est organisée dans la forêt de Brocéliande ( si ce nom...

6 Commentaires

  1. La cueillette d'une roussette

    Pour le non port de soutien-gorge je ne doute pas que cela doit être très agréable mais je fais du E/F et je ne me vois pas du tout rien mettre, je n’en porte pas la nuit et jusqu’à ce que je m’habille et ça me suffit 😂

    Réponse
  2. Menelwen Chronicles

    Ne pas porter de soutiens-gorges, je trouves ça tellement libérateur ! Après je ne fais pas du 100 % sans soutifs, je mets encore des caches tétons ou des brassières surtout pour le sport car jai une poitrine généreuse 😁 Bisous 😘

    Réponse
    • pecheneglantine

      Mais tellement !!! Et je te comprends, c’est déjà de sacrés pas !

      Réponse
  3. Léa Godezenne

    Merci pour cet article ! Je ne porte pas encore de culotte menstruel mais je compte tester au moins pour la nuit. Le jour je suis pro cup haha ! Et pour le no-bra, je le fait de plus en plus surtout quand j’étais en Asie, c’est là-bas que j’ai commencer et bien sûr depuis mon retour avec le confinement je n’en porte plus non plus! Par contre en « société tout dépend du vêtement que je porte car je fais un D-E et donc pas toujours évident d’assumer et de vouloir assumer aussi surtout. Puis j’aime aussi avoir un beau soutien-gorge de temps en temps =)

    Réponse
    • pecheneglantine

      Merci beaucoup Léa !
      Eh bien je te conseille vraiment (vraiment) d’essayer les culottes, tu verras que ça change la vie !
      Et pour le no-bra je comprends, mais c’est du coup plus une question de confiance en soi… 😉 En tout cas c’est chouette que tu t’y sois mises !!

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. 5 conseils pour découvrir et assumer sa féminité au naturel - […] Ce site est en cours de chargement, veuillez patienter. Toutefois, si vous souhaitez l'afficher tout de suite, Cliquez ici…
  2. Comment développer son intuition ? - Pêche & Églantine - […] A lire aussi : 5 conseils pour découvrir et assumer sa féminité […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.