Il y a quelques mois, j’avais commencé à poster des photos de yoga sur Instagram. Cela me plaisait bien, je me mettais des petits challenges, je découvrais de nouvelles postures. Je suis loin d’être une yogi renommée mais j’aimais bien partager ces petits moments avec toi. Sauf qu’avec le temps, j’ai aussi suivi de plus en plus de comptes de yoga, à la fois sur Instagram mais aussi Youtube, etc. Et cela m’a mis la pression. Je me suis sentie bien ridicule avec ces photos de moi mal cadrée, un éclairage douteux et mon salon en fond.

Les photos que j’admirais n’avaient rien à voir avec ce que je pouvais poster. Ces femmes, dans des endroits magnifiques, faisant des postures à couper le souffle. Comment pouvais-je « rivaliser » ? Moi, avec mon smartphone, mon petit appartement et surtout ma solitude pour seule photographe (merci le retardateur!) ?

 

 Le yoga, entre bien-être et pression sociale - Pêche & Eglantine Yoga posture

Un mélange de ridicule et d’illégitimité

J’admire énormément ces filles qui nous partagent toutes ces belles images. Elles m’inspirent, me donnent des nouvelles idées de postures et me permettent de m’évader dans des lieux somptueux.

Je suis plus que consciente que cela est bien souvent leur métier. Que derrière la caméra se cache leur conjoint.e, un ami, voire toute une équipe de tournage. Je sais que tout n’est pas rose pour elles. Que devoir sans cesse « vendre du rêve », trouver de nouveaux lieux et de nouvelles postures ne doit pas être de tout repos. Que faire comme si chaque jour été heureux et calme alors même que l’on a envie de crier partout doit être épuisant.

Je ne désire pas leurs vies, loin de là. Il n’empêche que cela crée un blocage en moi. Une sorte d’illégitimité qui m’accompagne depuis et m’a enlevé l’envie de partager ces petits moments avec toi.

A lire aussi : Comment débuter le yoga chez soi ?

Devenir yogi à tout prix

Je trouve aussi qu’avec toute cette vague pour le yoga, – que j’apprécie beaucoup par ailleurs – s’est développée une pression sociale envers toutes celles et ceux qui en font ou veulent s’y mettre pour le plaisir. J’ai la sensation que seul.e.s les « vrais » yogis peuvent s’afficher dans de superbes postures et que si cela n’est pas ton cas, tu n’as aucune légitimité à poster des photos de yoga.

Cela fait 2 ans que je fais du yoga, pas 10. Je pratique essentiellement chez moi et ne vais pas à 12 cours par semaine. Je maitrise certaines postures mais me cassent bien souvent la tête sur d’autres. Pour tout t’avouer, la plupart du temps je fais du yoga en pyjama, en saut du lit, et non pas dans de magnifiques tenues colorées.

Mais est-ce que cela m’empêche réellement de dire que j’aime le yoga ?
Et à quel moment devient-on « vraiment » yogi ?

 Le yoga, entre bien-être et pression sociale - Pêche & Eglantine Yoga posture

Faire du yoga pour soi 

Tous ces yogis regorgent de nouvelles idées et mettent en place de vrais scénarios pour proposer des contenus toujours plus spectaculaires et intrigants. Ces photos sont superbes, presque irréelles, mais aussi parfois un peu superficielles

Le yoga n’est-il pas lié à la sérénité, à la douceur de vivre et à la simplicité d’être soi ? Seul.e avec son corps, en communion avec sa respiration.

Alors pourquoi s’infliger tout cela ? Pourquoi faire du yoga un show où il faut sans cesse montrer que l’on sait faire plus, dans des lieux magnifiques à l’autre bout du monde ?

Pour moi, le yoga relève de l’intime et toute cette réflexion qui m’habite depuis des mois m’a fait prendre conscience que je n’avais ni le besoin ni forcément l’envie de partager tout cela. Mes séances de yoga quotidiennes sont des moments privilégiés avec moi-même. Des instants où je me retrouve. Quelques minutes pour  me mettre dans un état d’esprit positif, ouvert et passionné pour la journée.

Je ne dis pas que je ne posterai plus jamais de photos de mes séances de yoga. J’avais simplement envie de partager cette pensée avec toi.

Que penses-tu du yoga sur les réseaux sociaux ?
Trouves-tu aussi qu’il y a une certaine pression sociale associée au yoga ?

Pour continuer à voir la vie du bon côté et que l’on partage de belles aventures,
rejoins moi sur Instagram et Facebook !

 

Inscription sportifs

Bisous,

Pêche

 

26 thoughts on “Le yoga, entre bien-être et pression sociale”

  1. Malheureusement le yoga est devenu une mode et l’on est souvent très loin des réels principes de ce mode de vie sur les réseaux sociaux. La plupart des comptes montrent des acrobaties plus que des asanas et c’est bien dommage. Moi j’essaie de suivre des personnes inspirantes qui montre le yoga dans sa totalité et qui n’essaie pas de faire croire qu’il faut savoir faire le poirier pour être un yogi !

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :