Ce matin à la caisse du supermarché, il y avait un homme derrière moi. Il devait avoir 40 ans, la peau matte, un peu fatigué. Je ne l’avais pas vraiment remarqué au début. Parce qu’à la caisse, je suis comme tout le monde, j’attends que ça se passe. Je me dis que je perds mon temps, pendant que la dame de devant paye et range ses affaires. Et puis elle pourrait se dépêcher quoi, il est midi et j’ai juste envie de rentrer chez moi. Me faire à manger et m’affaler dans le canapé.

Ce matin à la caisse du supermarché, il y avait un homme derrière moi. Il a acheté une grande bouteille de bière et un plat tout fait. Des bouts de viande et des pommes de terre, avec une sauce. Il ne sentait pas très bon et avait un trou dans son pantalon. Ses mains étaient noires, ses chaussures bien usées. On voyait un bout de chaussette dépasser sur le côté.
En levant les yeux j’ai vu son visage. Écorché, fatigué, amoché par la vie.

Et quelle putain de vie cet homme devait bien avoir.

Rencontre - Au vous Monsieur, client suivant au supermarché

L’espace d’un instant je me suis dit que je pourrais lui payer ses achats. Il devait en avoir pour 5 euros maximum, ça ne m’aurait pas coûté grand chose.

Pourtant je n’ai pas sourcillé.
Mais j’avais une bonne excuse hein. Bah oui, j’allais pas lui payer de l’alcool. S’il avait juste acheter à manger oui, mais là nan je peux pas. Sa bière va pas l’aider à aller mieux, elle va juste le dézinguer un peu plus. Il ferait mieux de s’acheter des trucs bons pour la santé. Et puis un plat préparé ça coûte cher. Il économiserait plus à acheter de vrais aliments. Alors nan, je vais pas subventionner ça.

La dame a fini par payer et remplir son sac, puis elle est partie. Le caissier a scanné mes articles pendant que je sortais mon porte-monnaie. J’ai payé. J’ai dit au revoir au caissier. Je suis sortie. Pas un regard, pas un mot pour cet homme.

J’ai sorti mes clés, j’ai détaché mon vélo. J’allais enfin pouvoir rentrer manger.
Au moment de sauter sur la selle, je me suis retournée et il était là. Il venait de sortir du magasin et semblait penaud, presque triste d’être déjà sorti. Comme s’il ne savait plus trop quoi faire maintenant.
J’aurais tellement voulu faire quelques chose pour lui.

Rencontre - Au vous Monsieur, client suivant au supermarché

Alors je lui ai fait un grand sourire et lui ai souhaité un bon appétit et une bonne journée. C’est peut-être pas grand chose, oui. J’aurais pu faire bien plus. Et pourtant j’ai eu l’impression que rien au monde n’aurai pu lui procurer pareil bonheur.

Vous auriez vu son regard. Son sourire. Je n’ai jamais rien ressenti de tel. On aurait dit que la terre entière lui ouvrait les bras. Il était beau. Je vous jure, il était magnifique.

Ses yeux brillaient, pétillaient comme ceux d’un enfant qui découvre un trésor caché.

Et ce sourire. Mais quel sourire !

Pendant que je commençais à pédaler sur mon vélo, sa main s’est agitée avec ferveur pour me dire au revoir.

J’ai encore son image dans ma tête. Cet homme qui, l’espace d’une seconde, semblait si heureux.

Rencontre - Au vous Monsieur, client suivant au supermarché

Je sais que j’aurais pu ou dû faire bien plus et si un jour je le recroise j’irais lui parler, lui offrir un café, une bouteille de bière. Ou ce dont il a envie. Cette histoire m’a pourtant appris une chose : un sourire peut changer le monde. Un sourire rend n’importe quel homme heureux. Un sourire crée du bonheur. Un sourire a un pouvoir inimaginable et transforme la vie d’un homme, ne serait-ce que pour quelques instants.

Je pensais vous partager cette histoire sur Instagram. J’avais peur de ne pas trouver les bons mots et c’est sûrement le cas. Je craignais que ce ne soit pas assez intéressant. Et puis finalement non, je lui dédie cet article. Je lui dois bien cela.

 

Sources photos : PremièreDeuxièmeTroisième

 

0 thoughts on “À vous Monsieur, client suivant au supermarché”

  1. Alors je te rassure tout de suite, c’est très bien écrit, les émotions passent très joliment à travers tes mots. L’abbé Pierre a dit : « un sourire coûte moins cher que l’électricité mais donne autant de lumière »… Moi je dirais même peut-être plus encore. On pourrait toujours faire plus d’ailleurs : on pourrait tout donner, tout partager. Mais la réalité (et nos convictions, je suis assez d’accord avec toi pour l’alcool finalement) nous rattrape. Un sourire c’est déjà beaucoup. Je travaille dans la vente, j’en distribue tous les jours. Je n’en ai pas toujours en retour. Tu trouves qu’un sourire c’est pas beaucoup ? Il y a pourtant beaucoup de gens qui n’arrivent malheureusement même pas à en donner rien qu’un seul… Alors c’est très beau ce que tu as fait, et comment tu le partages avec nous. 😀 Bisous !
    Lya.

    1. Oh merci du fond du coeur ma douce…
      Ce que tu écris me touche beaucoup et me remplis de joie ! Ecrire tout cela m’a fait beaucoup de bien et je suis contente d’avoir pu le partager avec vous. Un sourire c’est rien et en même temps c’est tout. Sans sourire, sans bonheur, sans petites joies toutes simples, la vie ne vaut plus grand chose je pense…
      Bisous ma douce,
      Pêche

  2. Un très bel article, très émouvant qui raconte la triste réalité de notre société. J’ai le coeur brisé chaque fois que je croise un SDF, je ne sais pas si tu avais lu l’article de ce médecin généraliste qui racontait le désespoir de ses patients, pour l’un d’entre eux obligé de récupérer des barquettes en plastique pour les utiliser en semelle pour ses chaussures. Je trouve ça injuste, indigne surtout quand on sait qu’1% de la population aujourd’hui détient 50% des richesses mondiales.

    1. Merci beaucoup ma douce…
      Je pense que nous sommes tous un peu pareil, démunis et terriblement attristé à chaque fois. Pourtant dans le même temps cela semble tout à fait normal ..
      Non je n’ai jamais lu cet article ! Je vais tout de suite le chercher.
      Profitons de notre belle vie , avec un canapé où s’affaler et un garde manger plein à craquer…
      Bisous ma douce,
      Pêche

  3. Très beau texte, très beau partage. Au final vous vous êtes fait mutuellement du bien, c’est ce que je retiens de cette belle histoire. Merci d’avoir choisi de partager avec nous ce moment…à bientôt !

  4. Je me sens souvent démunie et dépassée dans ce genre de situation aussi, je regarde la personne furtivement et puis mes pieds. Ou alors je passe rapidement dans la rue parce que je n’aime pas donner de l’argent (je ne cautionne pas non plus les cigarettes, la drogue ou l’alcool) et même si je dis régulièrement « bonjour » avec un sourire, ça n’en reste pas grand chose…

  5. Très bel article ou tu transposes bien tes émotions. Comme tu le dis si bien, un sourire ce n’est pas grand chose mais il peut changer le monde pour celui qui le reçoit. J’espère que tu recroiseras sa route.
    Bisous à toi

  6. Ce sourire comme le premier sourire qui lèvera des peurs tout simplement parce qu’il a rencontré un coeur. Merci Monsieur d’avoir croisé ton chemin et à toi d’avoir pu offrir ce sourire. Merci pour ce partage.

  7. Coucou j’aurais pu écrire le même article. Combien de fois je suis passée devant des sans abris en me demandant ce que je pouvais faire pour eux, sans pour autant oser leur parler. Pour leur dire quoi ? J’aurais l’air bien bête. J’aurais peur qu’ils pensent que je les prennes de haut… Alors comme toi, je ne tourne pas la tête et je souris. Peut être qu’un jour j’aurai le courage d’entamer une discussion, qui sait !
    Il faut savoir également que l’alcoolisme est une maladie et que celle-ci peut être la conséquence d’une autre maladie (d’ordre psychique en général, des maladies/pathologies/troubles mal diagnostiqués conduisent facilement à l’alcoolisme malheureusement). Bonne soirée 🙂

  8. C’est une bien jolie histoire que tu nous racontes là ! Si seulement on pouvait se sourire plus souvent dans la rue. Je pense également que le monde serait un peu plus beau. Gros bisous !

    1. Merci pour ce doux message ! Et je suis bien d’accord, c’est aussi le message que j’essaye de faire passer à travers mon blog : un sourire peut changer énormément de choses et c’est le premier vecteur du bonheur…
      Bisous et à bientôt,
      Pêche

  9. Ton article est ultra touchant et ta manière d’écrire superbe ! Je pense qu’on s’est tous déjà retrouvés dans ta situation à la caisse et qu’on a rien fait…. c’est compliqué et gênant.
    Merci d’avoir partagé cette histoire et continue de sourire et rendre les gens heureux !!

  10. Souvent de suivre son instinct lorsqu’on rédige un article est le meilleur choix .. tu le prouves là !
    Ton article est magnifique, et ne t’en veux pas pour cet homme ! J’essaye aussi d’être la plus souriante et gentille possible avec les gens ! Ça met de bonne humeur et il n’y a rien de mieux !
    Gros bisous !

  11. J’ai lu ton article tout à l’heure sur ma pause mais c’était compliqué de commenter avec mon téléphone ! Je suis revenue parce que je tenais à te dire que je te comprends, que parfois c’est pas facile, qu’on peut se laisse avoir par des petits aprioris, mais que je trouve déjà super que tu aies osé lui parler.
    C’est dur d’aller vers les gens, souvent on ose pas, mais il faudrait qu’on ose plus !

    1. Oh merci beaucoup ! Ton message me touche beaucoup. J’ai eu un irrépréssible besoin de poser des mots sur cette histoire et de la partagée. Je suis ravie qu’elle suscite chez toi une petite réflexion et de voir que l’on partage les mêmes idées.
      Bisous ma belle et à bientôt,
      Pêche

  12. Cette histoire est très touchante et c’est fou comme un sourire peut illuminer la journée de quelqu’un 🙂
    C’est vrai que sur le coup on ne réagit pas trop, j’aurais sûrement fait comme toi et puis regretté ensuite de ne pas lui avoir payé ses achats, mais c’est délicat aussi. Il se serait peut être senti offensé, je ne sais pas. Je pense que tu le recroiseras et tu pourras te rattraper à ce moment là 😉

  13. Tu as écrit un article très émouvant ! C’est vrai que bien souvent la gentillesse peut faire beaucoup de bien ! Gros bisous !

  14. Bonjour Pêche & Eglantine,

    j’ai lu ton article par hasard qui m’a fait chaud au cœur. J’ai déjà vécu ce genre d’expérience et je suis d’accord avec toi : le sourire est magique. C’est un grand pouvoir à la portée de tous.
    Je travaille actuellement sur un roman, une fiction, sur les thèmes de l’amour inconditionnel et vivre le moment présent. Un passage est dédié au sourire. Je me demandais si, avec ta permission, je pouvais copier ou reformuler quelques-unes de tes phrases pour les intégrer dans mon roman. (Il s’agit de : « Un sourire peut changer le monde. Un sourire rend n’importe quel homme heureux. Un sourire crée du bonheur. Un sourire a un pouvoir inimaginable et transforme la vie d’un homme, ne serait-ce que pour quelques instants. »)
    Je me ferais un plaisir de t’envoyer l’extrait en question, si tu veux.

    Je te souhaite l’amour et la lumière sur ton chemin infini.
    Patrick

Laissez-moi un petit mot !

%d blogueurs aiment cette page :