Ce matin je me suis réveillée avec une boule au ventre et le cerveau tourmenté. Tu sais, le genre de matin où tu te réveilles stressée et agitée sans aucune raison. Enfin a priori, car évidement c’était sans compter sur cette pression que l’on s’inflige sans raison. Et pour ma part ce matin, le stress venait… de cet article que tu lis actuellement. Ou plutôt de l’article que j’allais « devoir » publier aujourd’hui et pour lequel je n’avais fichtrement aucune idée. Et puisque se mettre la pression est une de mes spécialité…

J’ai fini par me réveillée à 4h, à me tourner et me retourner à la recherche d’une idée à vous partager ce soir. Et pour tout avouer, ce n’est pas la première fois que ça m’arrive. J’ai la fâcheuse tendance à tout prendre à coeur, à vouloir bien faire les choses et donc à me mettre la pression alors qu’en soi, cela n’a pas trop d’importance. La terre ne s’arrêtera pas de tourner si je publiais un article en retard, ni même si je n’en publiais pas du tout !

Oui mais voilà, pour moi ce blog a pris une telle importance dans ma vie que se mettre la pression pour produire du contenu est devenu casi inévitable et (parfois) une réelle source de stress.

Cliquez pour tweeter

Se mettre la pression - Cette pression que l’on s’inflige sans raison -

Se mettre la pression pour être toujours présente

Être présente sur le blog et les réseaux au quotidien, notamment Instagram, est un vrai plaisir mais aussi une source de stress certains jours. J’ai pris l’habitude de faire des stories au quotidien, écrire deux articles par semaines et publier une photo chaque jour. Tout cela je le fais avec bonheur et passion mais c’est aussi pour moi un moyen de se mettre la pression pour pas grand chose…

Certains jours comme aujourd’hui, je ne sais absolument pas quoi écrire ou dire. Je me suis imposée un rythme, j’ai créé des habitudes pour moi comme pour vous et j’ai parfois l’impression que ces habitudes sont comme des lois encrées dans le marbre auxquelles je ne peux échapper. C’est vrai pour mes articles, mes vidéos Youtube tout comme  mes stories Instagram…

Parfois 19h arrive et je me rends compte que je vous ai rien partagé de la journée. Au final je trouve toujours un petit truc chouette à vous dire mais sur le coup je dois avouer que je me mets la pression pour trouver quelque chose d’intéressant à partager…

Alors oui être présente sur toutes ces plateformes est une vraie source de joie pour moi et je n’arrêterai pour rien au monde. Cependant je crois aussi qu’il est malsain de se mettre la pression à ce point, alors même que rien n’est en jeu et que l’on fait cela pour le plaisir.

A lire aussi : Arrêter de culpabiliser pour tout et n’importe quoi

Se mettre la pression pour produire du contenu de qualité

En plus de me mettre la pression pour être présente un peu partout au quotidien, j’ai aussi à coeur de vous proposer des choses de qualité, qui vous poussent à une petite réflexion pour voir la vie autrement ou simplement vous faire passer un bon moment.

Je refuse de balancer un vieux copier-coller d’un autre site ou d’écrire trois lignes sans queue ni tête juste pour dire « je l’ai fait ». En un sens, se mettre la pression pour cela n’est pas mauvais car cela oblige à réfléchir et faire de son mieux, ce qui est très important pour moi. Mais cela peut devenir une vraie source de stress lorsque cet impératif devient quotidien…

Prenons Youtube par exemple, si tu savais les heures que j’ai pu passer sur certains vlog ! Je n’avais absolument jamais fait de vidéos avant cela et rien que trouver un logiciel de montage compréhensible a été une épreuve. Ensuite il faut à chaque fois trouver des idées, avoir une bonne luminosité, un cadre plutôt sympa, ne pas bégayer ni (trop) radoter...  Il m’est arrivé de refaire une seule séquence de vlog 4 ou 5 fois avant d’avoir une image et un son corrects ! Puis s’ajoutent plusieurs heures de montages pour pour que le contenu soit pertinent et intéressant.

Pour finir je ne sais pas si tu as remarqué mais j’ai utilisé le terme « produire du contenu » exprès, parce que parfois c’est réellement ça. Cette pression que l’on se met devient une obligation de qualité et de quantité en même temps qu’il faut savoir gérer. Ce n’est donc pas pour rien que l’on utilise ce terme : c’est un réel travail qui demande énormément de temps, d’énergie et de discipline.

Arrêter de se mettre la pression sans raison - Cette pression que l'on s'inflige sans raison

 

Se mettre la pression pour ne pas décevoir

Je devrais même dire se mettre la pression pour ne pas VOUS décevoir, parce qu’au final, j’ai beau faire cela par passion, c’est aussi devenu une sorte d’obligation à votre égard. Je sais que certain.e.s attendent mes articles, mes stories et mes vidéos avec impatience (sans prétention, je dis cela uniquement d’après vos retours) et cela me rend très heureuse mais cela crée parfois aussi un stress supplémentaire.

C’est d’ailleurs peut-être parce que cela me fait si chaud au coeur de savoir que je vous apporte un peu de réconfort, de joie ou simplement de distraction que je veux que mon contenu soit le meilleur possible. Je ne dis pas que c’est vous qui me mettez la pression, c’est bien moi qui me fait une montagne de ça.

En fin de compte on se met la pression pour ne pas décevoir les autres mais aussi soi-même. Mais peut-être est-ce ce stress et cette pression qui me / nous permettent de rester sur les rails. Au final je suis toujours heureuse d’être aller au bout, d’avoir tous vos retours et me dire que je vous ai apporté un petit rien qui vous a fait du bien.

Sur ce je te laisse avec une petite vidéo à coeur ouvert où je te parle encore plus en profondeur de ce stress que je ressens et du fait de se mettre la mettre.

 

 

Et toi, se mettre la pression sans raison fait aussi partie de ta vie ?

Si tu veux continuer à suivre mes aventures et partager des petits bonheurs au quotidien, rejoins-moi sur Instagram, Youtube et Facebook !

D'ailleurs si tu as envie d'une vie plus épanouie et positive , tu vas adorer le planner du bonheur !
Inscris toi vite pour avoir accès aux news et à pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

24 thoughts on “Cette pression que l’on s’inflige sans raison”

  1. C’est drôle car ce matin je me suis réveillée dans le même état que toi. J’avais une matinée chargée et intense et j’avais peur de pas être à la hauteur, peur de ne pas m’en sortir et qu’on pense que je n’en suis pas capable. Ton article me fait revenir sur ma matinée qui s’est bien déroulée au final et que cette pression est inutile. Merci d’écrire sur ce que tu ressens , c’est vraiment bon.

  2. Coucou,

    Je te rejoins à 100% sur cet article. Il m’arrive également de me mettre une pression assez forte pour publier à jour et heure fixe, chaque semaine. Publier du contenu Instagram etc. Pour 2019, je pense que les choses vont changer car je vais me concentrer davantage sur le blog & laisser tomber la pression des réseaux sociaux et de leurs algorithmes. Moins de stress. J’espère que tu arriveras toi aussi à trouver ton équilibre. 🙂

    Belle soirée,
    Amélie

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :