Le regard des autres ne vaut rien

Ces derniers temps, nous avons tous beaucoup parlé de noël, notamment à travers des idées de cadeaux écolo ou des conseils pour créer de doux souvenirs dans la tête de ceux que l’on aime. Mais il y a une chose dont on a oublié d’évoquer : le regard des autres, et notamment de nos proches, auquel on doit faire face à chaque retrouvaille et que je te propose d’apprendre à dramatiser et à gérer de cet article remplis de réflexions et de conseils.

Quelque soit le moment de notre vie, aucun de nous ne peut échapper aux regards des autres, aux sous-entendus, voire aux jugements que d’autres vont émettre sur nous, ce que soit nos proches comme de parfaits inconnus.

Que ce soit au sujet de notre choix de carrière, de notre situation familial, de notre coupe de cheveux… Nous souffrons tous, ou du moins beaucoup d’entre nous, de cette angoisse face au regard des autres et de cette peur d’être jugé, critiqué ou moqué.

Alors qu’en réalité, ces regards d’autrui ne valent rien, le seul qui compte est celui que nous portons sur nous-même. Nous allons d’ailleurs voir que c’est même nous qui influons sur ce que pensent les autres, sans pour autant pouvoir le déterminer !

Comment se détacher du regard des autres

 

Pourquoi le regard des autres est important ?

L’homme est un être social

La raison principale au « pourquoi le regarde des autres est important pour nous » est que nous sommes des créatures sociales. Nous avons besoin d’échanges et de contact pour survivre. Être jugé, c’est prendre le risque d’être mal-aimé voir rejeté par la société. Et pour notre cerveau, il n’y a pas pire qui puisse exister car cela signifie d’être tout seul… et l’Homme préhistorique qui est en nous n’y survivrait pas.

C’est d’ailleurs le seul but de notre cerveau : nous protéger. Même si nous avons bien évolué depuis l’âge de pierre, notre mental est toujours apeuré et fuyant face à tout ce qui pourrait nous empêcher de nous nourrir, de dormir… et d’être en sécurité dans notre tribu !

C’est donc totalement normal de se soucier du regard des autres, ce n’est pas un défaut ni un aveu de faiblesse, c’est simplement notre cerveau primaire qui fait des siennes.

Nous voulons être aimé… sans savoir comment l’être

Au delà de ne pas être rejeté, nous voulons aussi être aimé, nous sentir soutenu et avoir de la valeur au sein de notre communauté.

On fait alors des suppositions sur ce que les autres font penser pour faire en sorte d’être bien vu. On s’imagine par exemple que si l’on prend la parole en public sur un sujet qui nous tien à coeur mais n’est pas (encore) connu des autres, ces derniers vont nous juger, se moquer… Alors qu’en réalité nous n’en savons rien ! Si cela se trouve, toutes ces personnes vous trouveront courageuse et très intéressante.

Le problème est qu’à force de se soucier qui regard des autres et de faire des suppositions sur ce qu’ils vont penser avant de prendre nos décisions, nous finissons 1/ à ne plus rien oser faire par peur de ce que les autres vont peut-être potentiellement penser 2/ dans une société uniformisée où plus personne n’ose rien faire de peur d’être différent et mal accepté.

A lire aussi : 25 livres de développement personnel à lire absolument

Le paradoxe de la liberté

Le plus absurde dans tout cela c’est qu’il y a aujourd’hui une glorification de l’indépendance et de la liberté. Réussir à se détacher du regard des autres est devenu une forme de but ultime qui prouve que l’on a pleinement confiance en soi et que l’on est libre de tous les dogmes de la société.

Pour ma part je crois effectivement que se détacher de cette pression sociale est une bonne chose et que nous ne devrions pas accorder tant d’importance aux regards des autres.

Mais à force de le glorifier de cette manière, on se crée aussi une forme de pression à vouloir absolument se sentir libre et indépendant de tout. Voire parfois contre tout… Ce qui peut mener à l’effet inverse et créer une forme de rejet des autres, de carapace qui nous empêche de nous remettre en question et peut nous rendre présomptueux et prétentieux…

Il faut donc peut-être trouver un juste milieu…

 

 

Comment ignorer le regard des autres ?

Une solution pour ne plus subir tout cela est d’ignorer le regard des autres, de mettre de côté nos suppositions et de se laisser être, tout simplement.

On ne sait pas ce que les autres pensent de nous

La première idée à comprendre est que l’on est persuader de savoir ce que les autres pensent de nous. Or personnellement, il m’est impossible de lire dans l’esprit des autres, même chez les personnes que je connais très bien ! Mais si toi tu as trouvé une technique, dis le moi…

En vérité, tout cela n’est que la projection de ce que nous pensons de nous-même. Nous nous basons sur l’image que nous avons de nous et nous persuadons, grâce à au biais cognitif de confirmation notamment, que les autres pensent la même chose.

Nous interprétons leurs regards, leurs actes et leurs paroles pour qu’ils confirment ce que l’on s’est persuadé qu’ils pensaient. Sans jamais voir tout ce qui pourrait prouver le contraire… Par exemple si nous nous sentons rejetée par nos collègues, nous nous focaliserons sur les fois où ils ne nous proposent pas d’aller prendre un verre plutôt que sur toutes les fois où ils le font !

A lire aussi : Passer de « je dois » à « je veux »

On ne peut influencer les jugements d’autrui

Au delà de ne pas savoir ce que les autres pensent de nous, on  ne peut pas non plus influer sur leurs opinions ! Cela reviendrait d’ailleurs à de la manipulation… Et  en plus de ne pas être très éthique, ce serait aussi extrêmement fatiguant et malsain de passer son temps à mentir et manipuler autrui !

Nous portons tous notre attention sur des choses différentes. Ce qui va nous sauter aux yeux à nous sera peut-être insignifiant pour notre voisin. L’exemple parfait est celui d’un bouton au milieu du front : personnellement nous ne voyons que ça, mais les autres eux s’en fichent éperdument…

Eh bien il en va de même avec la plupart des actions que nous faisons ou de ce que nous portons, nous ne sommes pas le centre du monde, la plupart des gens n’y prêterons pas d’attention et ne pouvons déterminer ce qu’ils vont en penser. Alors arrêtons de nous en faire tout un drame !

 

Le regard des autres : comment s'en détacher ?

 

Comment affronter le regard des autres ?

Une autre possibilité pour mieux gérer le regard des autres et de l’affronter, de se retourner et dire « oui, et alors ?! »

Les autres ont tous un regard différent sur nous

On croit souvent que les autres ont tous la même opinion de nous. Comme s’ils se rassemblaient tous une fois la nuit tombée pour parler de nous et se mettre d’accord sur l’opinion qu’ils doivent avoir à notre sujet… Or comme je l’ai dit nous ne sommes pas le centre du monde et nous sommes tous plus préoccupés par notre nombril que par les autres.

Pour affronter le regard des autres il faut donc avant tout s’entourer  de personnes bienveillantes, qui ont une bonne opinion de nous et nous soutiennent. Mais comme nous ne choisissons pas notre entourage, il est aussi important d’apprendre à prendre du recul, voire de dire aux personnes que cela n’est que leur opinion, qu’elles peuvent penser ce qu’elles souhaitent, cela n’a pas d’influence sur qui nous sommes.

Les autres ne savent pas mieux que nous

Cela me permet d’enchainer avec l’idée que… les autres ne savent pas mieux que nous ! Que ce soit pour les choses de la vie en général mais aussi, et surtout, à notre propre sujet ! Quand on manque de confiance en soi, que l’on ne se sent pas légitime ou que l’on veut bien paraitre, on a vite tendance à se baser sur les opinions et les dire des autres pour « créer » nos propres pensées et opinions.

Sauf qu’en réalité nous sommes tous dans le même bateau : aucun de nous ne sait, aucun de nous ne peut être sûr et certain de ce qu’il fait ou dit. Nous avons tous la même valeurs, peu importe notre « statut social », nos études ou notre physique.

Alors oui nous avons des compétences, des connaissances et des expériences différentes, mais cela ne veut rien dire sur la valeur de nos opinions sur les autres ! Ce n’est donc pas parce qu’une personne a un diplôme plus « prestigieux » ou un salaire plus conséquent qu’il sait mieux que toi ce que tu vaux !

 

Notre regard sur nous compte plus que celui des autres

Pour finir, le plus important est de se rendre compte et d’ancrer en nous le fait que tout ce qui compte est le regard que nous portons sur nous-même. Cette idée simple, mais loin d’être facile à mettre en place, est la seule qui pourra nous délivrer de toute cette pression que la société, et nous-même, nous mettons sur nos épaules.

La seule chose qui va déterminer notre « réussite » est l’estime de soi, qui est d’ailleurs à différencier de la confiance en soi. C’est la valeur que nous nous donnons et notre état d’esprit qui rendra possible, ou non, tous nos rêves et nos projets. C’est d’ailleurs aussi pour cela que j’en fait un des piliers de mon accompagnement d’entrepreneur ! Car on a beau avoir une idée incroyable, si nous sommes négatifs et obnubilés par le regard des autres, jamais nous n’y arriverons !

C’est d’ailleurs en prenant conscience de notre valeur et en ayant confiance en nous que nous allons les projeter sur les autres et faire en sorte qu’eux aussi aient une bonne opinion de nous !

Pour résumer, comment se détacher du regard des autres ?

Nous ne pouvons pas savoir ce que pense les autres de nous et ne pouvons pas non plus l’influencer. Chacun a une image de nous différente et aucun d’eux n’a raison à notre sujet. Vouloir changer ou manipuler les autres et donc vain et comme toujours…

C’est avant tout un travail sur soi qu’il faut effectuer  !

Et toi, arrives-tu à te défaire du regard des autres ?

Bisous,
Pêche

Vous pourriez aussi aimer lire :

Comment développer son intuition ?

Comment développer son intuition ?

Ces dernières semaines je me suis beaucoup renseigner sur comment développer son intuition pour devenir plus intuitive dans mes choix. Du coup j'ai profité de mes vacances pour apprendre à ressentir mon sixième sens et laisser ma petite voix me guider en conscience...

Accueillir la vie pour tracer son chemin avec Ilia Renon

Accueillir la vie pour tracer son chemin avec Ilia Renon

Je commence ces lignes une heure après avoir raccroché avec Ilia Renon et je peux te dire que l'énergie que cette femme m'a transmise est encore en moi... Et j'espère que tu la ressentiras aussi car Ilia nous a partager à coeur ouvert ses conseils, ses réflexions mais...

6 Commentaires

  1. Di

    Moi ce que je trouve pénible dans les retrouvailles en famille, c’est que c’est toujours les mêmes sujets qui fâchent qui reviennent sur le tapis, alors forcément, le regard des autres, tu le sens bien peser sur toi, quoi. « Alors, toujours pas envie de bébé ?  » ( non, merci, pour la 345 ème fois ),  » alors, toujours pas de travail ?  » ( si plein, mais pas celui que tu voudrais que j’ai donc bon …),  » alors, toujours pas la bague au doigts ?  » ( à mon grand damne non mais merci de remuer le couteau dans la plaie ) ,  » alors, toujours pas mise au sport ?  » ( huuuum, je te file ma maladie chronique invalidante et je te colle dans un cours en salle puis on en reparle ? « ) …. Et ainsi de suite. Les autres ne savent certainement pas mieux que nous, c’est sûr, mais qu’est-ce qu’ils sont doués pour te faire croire que c’est le cas …

    Réponse
  2. travelingaddress

    Tout à fait d’accord! J’ai pas mal de collègues qui ont toujours raison… Au bout d’un moment, il faut lâcher prise et leur laisser leurs illusions car se battre contre est épuisant!

    Réponse
  3. La plume rose

    Je n’ai jamais réellement fait attention au regard des autres, cependant dans mon entourage je connais plusieurs personnes qui y font très attention ! Et à chaque fois, je ne les comprends pas forcément ^^ merci pour ce bel article !

    Réponse
    • pecheneglantine

      Aha oui ça dépend de la personnalité de chacun !

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Être fier de soi... oui, même toi ! - Pêche & Églantine - […] Une phase essentielle pour apprendre à être fier de soi est, comme je le disais dans mon article précédent,…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.