Cela fait environ six mois que j’ai décidé de dire adieu aux soutiens-gorge, qui, de mon point de vue, sont bien inutiles voire néfastes.

Avant tout il faut savoir que j’ai une mini-riquiqui poitrine. Les soutiens-gorges ne servaient donc pas vraiment à la soutenir mais plutôt à l’amplifier l’arrondir et cacher mes tétons.Sauf qu’au bout d’un moment j’en ai eu marre.

Marre de faire comme si j’avais une poitrine plus importante. Marre de ne pas assumer mon corps, aussi fluet et longiligne soit-il. Marre d’être compressée par des liens qui ne servaient qu’à me cacher.

Vivre sans soutiens-gorge - Dire adieu aux soutiens-gorge. No bra

Alors je les ai enlevé. Tout simplement. Bien sûr au début ce n’est pas facile à assumer parce que la société les a plus que banalisé. Aujourd’hui il est quasiment obligatoire de porter un soutiens-gorge lorsque l’on est une femme. Il n’y a qu’à voir ces jeunes filles de 11-12 ans qui rêvent d’en porter pour faire plus grande, plus adulte. Et, bien que j’ai été du même acabit, je trouve aujourd’hui cela bien triste.

A lire aussi : Vivre par et pour son corps, c’est ça le bonheur ?

Abandonner ses soutiens-gorges permet de se sentir plus libre, de s’assumer. Assumer nos formes, quelles qu’elles soient, généreuses ou non.
Pour ma part j’ai longtemps eu du mal à aimer mon corps si fluet. D’autant plus que mes proches n’arrangeait rien en me le faisant souvent remarquer (je vous ferai sûrement un article là dessus si cela vous intéresse). Mais avec le temps j’ai compris que nos corps étaient magnifiques. J’ai appris que quelque soit nos complexes, il faut apprendre à vivre avec, à les assumer puis à les aimer.

S’aimer est une chose merveilleuse et essentielle. Je reviendrai également là dessus dans un prochain article mais sachez le. VOUS êtes une personne incroyable, pleine de talents et profondément magnifique. VOUS êtes la personne la plus importante qui existe.

Vivre sans soutien-gorge - Ne plus porterde soutien gorge, quel soulagement !

J’espère que cet article vous a plus et je serai ravie de lire vos expériences et réflexions en commentaire ! D’ailleurs si vous en voulez d’autres sur le sujet faites le moi savoir.

A lire aussi : Mes conseils pour (enfin) ne plus porter de soutien-gorge

Pour ma part je vous envoie pleins de bonheurs et n’oubliez pas : vous êtes extraordinaire.

Pêche

PS : En ce qui concerne les tétons je dois avouer qu’il m’arrive de mettre un soutien-gorge ou des cache-tétons (super utiles!) de temps en temps. Mais ces moments là se font de plus en plus rare car rien que lorsque je l’enfile je me sens mal et étriquée. Au quotidien, en cours ou au boulot, cela ne pose aucun soucis mais quand je sors je ne peux pas m’empêcher de vouloir les cacher. Merci la société. Bien sûr je suis consciente que j’ai un corps qui me permet de renoncer à ce type de sous-vêtement et que selon notre morphologie cela ne sera pas aussi simple. Mais dire adieu au soutiens-gorge n’est pas juste esthétique.

Et toi, quelle relation as-tu à ton soutien-gorge ?

Si tu veux me suivre dans cette aventure et partager des petits bonheurs au quotidien, rejoins moi sur Instagram et Facebook !

D'ailleurs si tu as envie d'une vie plus épanouie et positive , tu vas adorer le planner du bonheur !
Inscris toi vite pour avoir accès aux news et à pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

Crédit photo : Kaboompics

Enregistrer

28 thoughts on “Dire adieu aux soutiens-gorge”

  1. Pour des raisons de santé (cancer du sein), ces 3 dernière années je n’ai pas toujours porté de soutien gorge. Petite poitrine d’un 85C, a l’annonce du cancer, beaucoup de colère car ce cancer m’enlevait ma féminité et bien plus encore. Même si j’avais une petite poitrine, je l’aimais bien, c’était la mienne et je la mettais en valeur avec de la belle lingerie découvert il y a quelques années par une vente à domicile. La belle lingerie m’a toujours attiré et m’attire à nouveau depuis que j’ai fini ma reconstruction (juillet 2018), symbole de reprise de possession de ma féminité arrachée, pensais je encore hier ….
    Mais voilà, je consulte quelque fois une praticienne en médecine chinoise pour réparer les dégâts collatéraux des résidus des lourds traitements que j’ai subi et des nombreuses interventions chirurgicales, et pas plus tard qu’hier, elle m’a conseillé de ne plus porter de soutien gorge, bloquant d’énergie ! (de même soit dit en passant, Jean trop serré, chaussette….éviter tout vêtement qui obstrue la circulation de nos énergies au sein de nos corps, adoptons « attitude Eco-santé « )

    Pour avoir porté des petits débardeurs pendant les 3 dernières années en guise de soutien gorge, je pense que je vais y revenir et quelque fois pour certaines tenues, je mettrai ma belle lingerie mais sans armatures, privilégiant ainsi le confort et surtout ma santé !
    Et en cette période automne hiver, il est plus facile de se passer du soutien gorge !

    Alors Pêche, et vous autres….vous avez doublement raison de ne plus en mettre, car en plus de la liberté que cela vous procure, vous permettez à votre énergie de circuler correctement dans vos corps !

    Belles bises à vous toute et merci à Toi, Peche pour ton blog que je découvre et que je classe dans mes billets  » À consulter régulièrement »

    So do IT Rose 🎀🎀🎀

    1. Merci du fond du coeur pour ce beau partage. Ton histoire est touchante et le fait que tu te reconstruise petit à petit malgré ces symboles de féminité mis à mal fait chaud au coeur. C’est vrai que je ressens aussi ce blocage d’énergie, comme si j’étais coupée en deux. Je ne savais pas que la médecine chinoise évoquait cela et je vais me pencher sur le sujet !
      Merci pour ces beaux compliments et à tout bientôt j’espère.
      Prends soin de toi <3

  2. Bonjour, je comprends votre point de vue de se sentir libre de porter ou non un soutien gorge quand on une petite poitrine.
    Ce n’est pas mon cas, jeune je faisais un 90 B mais avec l’âge et 3 enfants ma poitrine a bien changé en volume je fais désormais un 95 C et ce n’est pas possible de ne pas en mettre !!! Parfois, j’aimerai qu’elle soit comme avant car il y a des vêtements que je ne peux plus mettre trop étroit comme certains tee schirt trop pret du corps !!!
    J’ai changé ma façon de m’habiller, des vêtements un peu plus large !!!
    Et oui il n’y a pas que des avantages à avoir de la poitrine !!! Pour faire du sport, la c’est obligatoire !!!
    L’important, c’est d’être en accord avec soi même et d’etre libre de porter ou non un soutien gorge sans se pré occuper des regards des autres, ce qui n’est pas facile dans notre société où on nous met des étiquettes quand on est pas dans le moule
    A bientôt

    1. Merci pour votre témoignage. C’est vrai que selon notre vécu, les habits que nous portons et la taille de notre poitrine, abandonner le soutien-gorge est plus ou moins facile… En tout cas nous sommes bien d’accord que l’essentiel est de s’écouter sans se préoccuper constamment du regard des autres bien que cela soit loin d’être aisé !
      A tout bientôt j’espère !

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :