Combattre ses pensées négatives en trois étapes

Vous le savez maintenant, je suis une incorrigible optimiste, ou du moins j’essaye de l’être. Parce que oui je suis comme vous, il est fréquent que des pensées négatives m’assaillent et me donnent juste envie de me caler dans un mon lit avec un chocolat chaud et une série. Ces sentiments de découragement, de lassitude, ce manque d’envie et de motivation à faire quoi que ce soit. Et c’est bien ce qui est terrible avec elles, dès que l’une d’elle arrive nous nous focalisons dessus et oublions tout le reste (aka le biais de négativité).

Je vous avez déjà fait un article sur 5 choses à abandonner pour être plus heureux. Eh bien aujourd’hui nous allons délaisser la pire de celles-ci, la plus tenace, celle qui s’encre en nous et que l’on a bien du mal à faire déguerpir : la négativité. En trois petites étapes nous allons pouvoir dire byebye à cette mauvaise habitude, c’est pas trop cool ça ?!

Parce que oui, penser de façon négative est une habitude. Nous sommes conditionnés à surestimer les menaces (aka les pensées négatives) et à sous-estimer les opportunités (le positif). C’est une technique de survie qui permettait aux hommes (il y a fort longtemps, je vous l’accorde) d’échapper à un mammouth en furie (par exemple). Mais ce qui est génial c’est que nous pouvons aussi déconstruire cette habitude et vaincre nos pensées négatives.

Vaincre ses pensées négatives

1. Prendre conscience de ses pensées négatives

Pour réussir à se débarrasser de ces boulets, il faut avant tout les voir, les nommer et les analyser. En prendre conscience est peut-être l’étape la plus complexe car elle nécessite de remettre en question nos habitudes et de réfléchir à ce que l’on pense (vous me suivez?). Mais c’est aussi l’avancée qui changera tout. Lorsque vous réussirez cela, le processus sera enclenché et rien ne pourra vous arrêter.

Il va donc falloir reconnaitre ces moments où, par exemple, vous vous dites « quelle conne ! » ou « je suis bon à rien ». Demandez vous pourquoi vous vous dites cela. Est-ce réel ou est-ce que vous dites ça sous le coup de la colère, du stress ou du manque d’estime pour vous-même ?

Dans tous les cas ne vous laissez pas vous traitez comme ça. Imaginez que vous êtes votre meilleur ami, vous diriez-vous cela ? Non. Parce que vous ne le méritais pas et que cet évènement n’est pas si important que cela.

Cette pensée n’est pas vous en tant qu’individu mais une simple habitude, un instinct de survie passager.

2. Focaliser son attention sur une chose positive

Plutôt que de vous concentrez sur cette chose négative, tournez la tête et voyez ce qu’il y a de positif autour de vous. Dans n’importe quelle situation vous trouverez toujours, je vous l’assure, un brin de bonheur.

Par exemple, lorsque vous rentrez d’une journée chargée et épuisante et que vous vous demandez pourquoi vous prenez la peine d’aller au boulot chaque matin, rappelez vous que cela vous permet de voir du monde / faire ce que vous aimez / nourrir votre famille et voir grandir vos enfants / etc.

3. Se créer une bibliothèque intérieure de bonheurs

Internalisez tous les évènements positifs que vous rencontrez au cours de votre journée en les observant, les savourant, en les vivant pleinement quoi ! Retenez en vous les sensations et sentiments que ces petits moments de bonheur vous procurent pour pouvoir les revivre lorsque vous avez l’impression que tout va mal.

La meilleure façon de combattre des pensées négatives et de faire en sorte d‘accumuler le plus de souvenirs positifs que possible afin d’être quasiment immunisé contre ces petites pensées destructrices. Pour chaque épisode de joie dans votre journée, prenez 20 secondes pour pleinement encrer en vous les émotions qu’il vous apporte. Essayez de faire cela instantanément, c’est à dire au moment où ces moments de joie surviennent, mais aussi le soir avant d’aller dormir. Cela va te permettre de t’envoler au pays des rêves sur une note de bonheur mais aussi de pleinement les intégrer dans ta mémoire puisque le sommeil favorise les souvenirs.

Combattre ses pensées négatives

Dès que vous vous retrouvez confronté à une pensée négative, vous avez le choix : vous focaliser dessus et oublier tout le reste ou la laisser glisser et la remplacer par une pensée positive. Vous seul pouvez faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Certes votre environnement et les évènements de votre journée vont avoir un impact mais c’est à vous de décider comment accepter et intégrer telle ou telle pensée.

Si cet article t’a plus n’hésites pas à le garder précieusement sur Pinterest et à le partager, ça ne fera pas de mal !

J’espère que ces conseils vous aideront à vaincre une bonne fois pour toute ces pensées négatives qui nous font tant de mal.

Et  si vous avez d’autres techniques n’hésitez pas à les partager !

D’ailleurs pour rester motivé.e et optimiste, n’oublie pas de me suivre sur Instagram et Facebook !

[mc4wp_form id= »5814″]

Bisous,

Pêche

 

 

 

Enregistrer

Vous pourriez aussi aimer lire :

Accueillir la vie pour tracer son chemin avec Ilia Renon

Accueillir la vie pour tracer son chemin avec Ilia Renon

Je commence ces lignes une heure après avoir raccroché avec Ilia Renon et je peux te dire que l'énergie que cette femme m'a transmise est encore en moi... Et j'espère que tu la ressentiras aussi car Ilia nous a partager à coeur ouvert ses conseils, ses réflexions mais...

Ce que Michelle Obama m’a appris…

Ce que Michelle Obama m’a appris…

Elle est l'une des femmes que j’admire le plus aujourd'hui, tant pour son engagement, son charisme, son intelligence que pour sa simplicité, son naturel et sa bienveillance. Le film de Michelle Obama et son livre m'ont donc donné envie de te partager ce que "Madame...

21 Commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Être fier de soi... oui, même toi ! - Pêche & Églantine - […] A lire aussi : Comment combattre ses pensées négatives ? […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.