En arrivant dans la cuisine ce matin, j’ai trouvé ma mère dans un profond dilemme. Elle était allée à la boulangerie (c’est un amour) et ne savait pas si elle avait d’abord envie de déguster un petit pain au chocolat ou de savourer des tartines de pain frais. Du coup, elle était assise à table, avec toutes ces petites merveilles devant elle sans savoir quoi prendre, en attendant sûrement qu’une illumination lui apparaisse… Et en même temps je la comprends, c’est un vrai dilemme et il n’est jamais simple de faire les bons choix ! Alors j’ai sorti une petite cuillère – dont je te parle juste en dessous – pour l’aider à choisir, à écouter son intuition et savoir ce qu’elle voulait vraiment.

Je dois avouer que j’ai moi aussi horreur de choisir. Peut-être est-ce génétique, ou une histoire de signe du zodiaque (je suis poisson). Peut-être est-ce simplement parce que, comme dirait jenesaisplusqui, choisir c’est renoncer et qu’en tant qu’être humain, c’est pas franchement notre tasse de thé ! Alors si en plus nous sommes pris dans un dilemme aussi important que choisir entre viennoiserie et baguette, je comprends que faire un choix soit insurmontable.

 

Ecouter son intuition et faire les bons choix grâce à une uillère

Et comment choisir ? 

Sur le « marché » de la prise de décision, il existe d’innombrables techniques pour se convaincre  de faire le bon choix . Que ce soit par un raisonnement logique, une liste de pour et de contres, des rituels ancestraux ou les conseils d’un chaman, chacun a son petit truc. Selon la personne et la décision à prendre, la technique utilisée ne sera pas forcément la même. Pour ma part je dois avouer que j’ai mes petits chouchous : l’écoute de son coeur et la confiance en son intuition.

A lire aussi : Savoir utiliser la peur comme moteur 

Suivre son coeur pour faire des choix

Souvent, nous hésitons entre les choix du coeur, ceux qui nous font vibrer mais sont souvent plus risqués et dangereux, et ceux de la raison, logiques, sûrs et souvent plus aisés à prendre. Le premier nous rend plus heureux tandis que le second nous assure confort et sérénité.

Pourtant, de mon point de vue, c’est bien le choix du cœur qui nous rendra toujours plus épanoui.e. C’est lui qui nous permettra de nous lever chaque matin avec un sourire jusqu’aux oreilles et l’envie irrépressible de commencer une nouvelle journée. Ecouter son cœur pour prendre ses décisions, c’est accepter l’inconnu, certes, mais c’est aussi choisir d’être pleinement soi, de vibrer et de se coucher chaque matin le cœur incertain mais léger et heureux.

A lire aussi : A trop apprendre on s’empêche d’entreprendre 

Ecouter son intuition pour se décider 

Faire confiance à son intuition pour faire des choix est, à mon sens, un peu différent d’écouter son coeur car notre intuition vient plus sur l’instant tandis que les choix du coeur sont présents en nous depuis plus longtemps. J’ai dû mal à l’expliquer mais pour moi, l’intuition va et vient en fonction de ce que l’on vit à un moment précis. Elle se fraye un chemin en nous en fonction de ce qui se passe dans notre vie et nous aiguille vers une certaine décision. A nous ensuite de savoir si nous la suivons ou non …

Maintenant encore faut-il réussir à sentir cette intuition, ce qui n’est pas non plus évident ! Elle peut venir du coeur, du ventre ou de peut-être ailleurs encore. Comme une petite voix qui s’immisce en toi et te guide vers ce qui est souvent le bon choix. Si tu veux en savoir un peu plus sur l’intuition, je te suggère de jeter un œil aux articles Du défi des filles zen et de Dans les hautes herbes qui t’en parleront mieux que moi !

 

outer son intuition et faire les bons choix grâce à une petite cuillère - Astuce magique pour apprendre à écouter son intuition et son coeur

 

Une petite cuillère pour savoir ce que l’on veut vraiment

Passons maintenant au vif du sujet : ma petite technique pour écouter son coeur et faire les bons choix ! Tu auras juste besoin d’une petite cuillère et d’un autre individu qui acceptera de jouer les cobayes (ou pas).

En réalité c’est tout simple: l’autre personne doit simplement cacher la cuillère derrière son dos et la changer de main. A toi ensuite de désigner une main et voir ce qui sort : la petite cuillère ou rien. Au préalable mettez vous juste d’accord sur une chose: quel sera le verdict si c’est la petite cuillère qui apparaît ou si au contraire elle reste cachée ? Quel choix devras-tu faire ?

Au moment où la personne dégagera la main de son dos, tu auras une sensation soit de soulagement, soit de déception. Si tu ressens de la joie, c’est que c’est le bon choix. Si au contraire tu te sens un peu déçu.e et aimerais recommencer, c’est que ce n’est pas le bon choix et que tu devrais prendre l’autre décision.

Dans le cas de ma mère ce matin, la petite cuillère signifiait qu’elle prendrait une viennoiserie et une main vide qu’elle mangerait des tartines. Elle a désigné ma main droite, qui était vide, ce qui devait donc signifier qu’elle prendrait des tartines. Sauf qu’au fond d’elle-même, elle était déçue et a donc opté pour un pain au chocolat, dont elle avait sans doute plus envie sans qu’elle ne le sache vraiment.

En conclusion, peu importe ce que te dicte de faire la main qui est sortie, c’est ce que tu ressens qui compte. C’est en écoutant cette sensation, comme un mélange de ton coeur et de ton intuition, que tu feras les bons choix.

Et toi, comment fais-tu pour choisir ? Connaissais-tu cette technique de décision ? 

Si tu veux me suivre dans cette aventure et partager des petits bonheurs au quotidien, rejoins moi sur Instagram et Facebook !

D'ailleurs si tu as envie d'une vie plus épanouie et positive , tu vas adorer le planner du bonheur !
Inscris toi vite pour avoir accès aux news et à pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

29 thoughts on “Ecouter son intuition et faire les bons choix grâce à une petite cuillère ”

  1. Merci beaucoup pour cette astuce de la petite cuillère… Elle peut être bien utile pour prendre des choix qui correspondent vraiment à ce que l’on veut. Faire des choix n’est jamais facile, et l’on est parfois tenté de ne pas faire de choix… jusqu’au jour où on comprend que ne pas choisir, c’est déjà faire un choix! Sinon pour les choix alimentaires comme celui auquel était confronté ta maman, personnellement, j’opte pour la méthode « un petit peu des 2 »!
    Je t’embrasse et te dis à bientôt. Belle semaine à toi

  2. Oh j’aime beaucoup cette idée de la petite cuillère, c’est un bon moyen de vraiment savoir ce que l’on veut vraiment 🙂
    Parfois j’ai tendance à trop hésiter aussi, j’hésite, j’hésite et au final je fini par prendre les mauvais choix parce que je n’écoute pas vraiment mon cœur. Mais j’essaie en ce moment de changer un peu et de vraiment écouter que ce que mon cœur veut 🙂 C’est très important ! Il faut toujours suivre ce que l’on veut vraiment dans la vie pour se sentir heureux et épanouie.

  3. Hello ! Je trouve ton astuce géniale (et pas forcément besoin d’un cuillère en fait, un caillou ou une pièce feront l’affaire). On a tous une intuition mais on a parfois du mal à la laisser parler (notre conscience nous joue des tours ^^). J’ai toujours plaisir à lire tes articles !

  4. Haha je comprends tout à fait le sens de cet article. Très souvent, lorsque le temps de midi arrive, mon binôme de laboratoire (qui est aussi mon meilleur ami) ne sait pas quoi manger… Il hésite toujours entre deux choses. Bien souvent il me demande de choisir pour lui. Je choisis donc un des deux et lorsqu’il est heureux, il sait que j’ai choisi ce dont il avait envie. Lorsqu’il est déçu, il sait que ce n’est pas ça qu’il voulait vraiment et change d’avis!

  5. Quelle belle idée cette petite cuillère!! Et puis, c’est facile à retenir comme petit « truc » pour s’aider à se décider sur quelque chose. Merci 🙂

  6. J’utilise parfois cette technique, sans petite cuillère (en soi, il n’y a pas besoin !)
    En gros c’est du pile ou face, et si effectivement si je suis déçue du résultat… c’est que je vais me tourner vers le choix qui n’aura pas été tiré au sort 😉 Cela aide un peu, mais sur un choix vraiment délicat… il va falloir que j’accepte de « renoncer », comme tu dis. Bonne soirée !

    1. Oui cela peut être avec tout et n’importe quoi tu as raison, Et effectivement en fonction des cas c’est peut être bon de réfléchir à d’autres points aussi mais au moins cela te donne une idée de ce que tu veux vraiment au fond de toi !

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :