Écrire ces lignes est la seule choses »productive » que j’aurai fait ce week-end et tu sais quoi, j’en suis fière ! Je suis partie pour 3 jours dans ma région natale, retrouver ma famille et – tenter de – déconnecter. Cela fait plus de 4 mois que je n’ai pas pris un jour de congé, loin du blog, de mon travail et autres obligations – que je m’impose en réalité. Cela fait tout autant de temps que je n’ai pas vu mes proches et je dois avouer qu’au bout d’un moment ça devient long, surtout quand on vit seule. Alors je me suis dit que j’allais en profiter  pour faire une not to do list de tout ce que je me suis interdit de faire pendant ces quelques jours pour être sûre de profiter !

Parce qu’en je suis tellement accro à vous, au blog, à mes projets que j’ai bien du mal à me déconnecter, même en vacances (ou plutôt week-end prolongé dans mon cas). A cela s’ajoute le stress de la fin d’année qui monte alors je ne t’explique pas le dilemme dans ma tête…

J’espère que cette not to do list pour déconnecter en vacances va te donner de petites idées…

Not to do list pour déconnecter en vacances

 

Passer sa vie avec son téléphone dans la main

À force de vouloir vous partager un maximum de choses, j’ai pris l’habitude d’avoir toujours mon téléphone près de moi. Au quotidien j’aime énormément pouvoir vous montrer mes belles découvertes et papoter avec vous en stories Instagram à propos de tout et rien. Ce n’est absolument pas une contrainte, au contraire, je trouve cela génial de pouvoir propager un peu de mon optimisme et ma curiosité au fil de la journée.

Sauf que, tu le sais sûrement aussi, cela n’est pas sain d’être constamment sur son téléphone. En plus de prendre un temps fou cela nous empêche aussi de profiter pleinement de l’instant présent. On en oublie que la vraie vie c’est ici et maintenant, entourée des gens que l’on aime à profiter des bonheurs simples de la vie. Alors au lieu de vouloir constamment vous photographier toutes ces belles choses, je les ai pleinement savouré en pensant à vous. Et ça m’a fait un bien fou !

A lire aussi : Quand Instagram se met au développement personnel

Penser au futur, pourtant si loin

Au quotidien ma vie est faite de stress, d’organisation et d’anticipation. Je ne connais que trop peu le lâcher prise et me retrouvent à jongler entre mes projets futurs et toutes les obligations qui s’accumulent pour les mois à venir. Mai, juin et juillet vont être des mois charnières pour ma vie puisqu’ils aboutiront – normalement- à la fin d’énormément de choses, notamment de ma formation. Et puis en août ce sera le grand saut dans l’inconnu, mon implication à 100% dans mon projet d’accompagnement aux personnes voulant prendre du poids sainement. Le blog deviendra aussi une de mes priorités et ce qui, je l’espère, participera à me faire vivre.

Je suis devenue un peu obsédée par la gestion de tous ces projets et en perds parfois la notion d’instant présent. Ce weekend j’ai donc décidé – d’essayer –  de laisser tout cela de côté pour profiter de chaque moment. Cela n’a pas été facile et je dois avouer que je n’ai pas réussi à 100% mais je sens que je rentre bien plus ancrée et apaisée qu’en partant.

 

Faire une not to do list pour déconnecter en vacances

 

Vouloir à tout prix faire pleins de choses

Je dois t’avouer un truc : j’ai énormément de mal à ne rien faire. Même si je sais que nous en avons besoin, j’ai tendance à culpabiliser dès que je ne suis pas productive. Pour être honnête il m’arrive même parfois de ne pas me poser pour lire un livre ou faire une sieste parce que je me dis que j’ai bien mieux à faire et que cela ne servirait à rien (ce qui en réalité est totalement faux, j’en suis consciente).

Je pense que tu le sais (ou que tu l’as compris) mais je suis une vraie touche-à-tout, toujours à accumuler les projets, vadrouiller, enchainer la journée de boulot, la gestion du blog, une séance de sport et une balade dans la nature… En soi tout cela est génial sauf qu’à la longue c’est épuisant, comme si notre tête se déconnecter de notre corps et que l’on finissait par faire tout ça sans réfléchir, sans plaisir, par simple habitude. Alors au lieu de ça je me suis posée, au soleil, entre la chaise longue et le tapis de yoga. Et c’était magique !

A lire aussi : Comment débuter le yoga chez soi ?

Rester enfermer toute la journée à travailler

Le fait de vivre en appartement sans balcon, de travailler dans un bureau et d’avoir tellement de passions « digitales » fait que je me retrouve bien souvent couper de la nature, et même de tout air frais ! Et pour le petit tournesol que je suis, cette absence de soleil et de verdure n’est pas facile à vivre…

Alors ce week-end c’était adieu bureau et canapé, bonjour chaise-longue et herbe fraiche ! Je passais littéralement de mes lectures à mon tapis de yoga installé dans l’herbe, avec quelques sots à la cuisine pour me régaler. Nous avons aussi installé la table du jardin sous les arbres et en avons profité pour y manger, jouer, papoter pendant des heures… Le simple fait de me retrouver au milieu des fleurs, des arbres et de toutes les jolies plantes que je ne connais pas m’a redonné une sacrée dose d’énergie et comme je te l’ai dit sur Instagram, plus le temps apsse, plus je me dis que la nature est un peu magique ♥.

Sur ce je te laisse et retourner me plonger dans Saoul Dating qui attend sagement à côté de moi.

Et toi, que mettrais-tu sur ta not to do list ?

Si veux une vie épanouie et positive , tu vas adorer les emails du bonheur !
Inscris toi vite pour y avoir accès et recevoir pleins d'autres cadeaux !


Bisous,

Pêche

33 thoughts on “Si on se faisait une « not to do list » ?”

  1. Hello,sympa ton article ! Ma do To list de mes vacances ce serait d’être moins sur les réseaux sociaux ou pas du tout , de faire moins de photos car j’en fais des tonnes pour rien, penser à moi, à ma famille prendre des bons moments. Penser au futur je le fait souvent.

  2. Il est vrai que c’est dur de « déconnecter » et arrêter de penser à tout ce que l’on doit faire (le plus souvent d’ailleurs, contraintes mises par nous même). Et c’est d’autant plus difficile en ces temps où l’accès à internet est si facile. Je pars pour quelques jours dans ma maison de vacances où nous n’avons pas accès à internet (et oui, de tels lieux existent encore !), et j’attends avec impatience cette pause forcée. Le défi : ne pas ouvrir mon ordinateur (que j’ai été obligé de prendre car je viens directement d’une réunion de boulot).
    J’espère en tout cas que la pause a été bénéfique pour toi et que tu arrives à en garder les effets. Beau week-end, à bientôt.

  3. Coucou Comme toi, ma no To do liste serait de décrocher de mon téléphone et plus généralement d’Internet. Mais je ne pense pas réussir avant quelques temps, étant en voyage(réservations diverses et option photo). J’espère néanmoins diminuer mon utilisation dès mon retour.

  4. Bonjour, 🙂
    J’aime beaucoup faire des to do list, pour ne pas me perdre quand je veux faire pas mal de choses sur une journée, ou sur quelques jours, mais j’aime assez bien cette idée, de not to do list, pour être plus connecté à ce que l’on veut.

Laisse-moi un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.