Comment recycler ses vêtements et éviter le gaspillage ? #AdopteUnSac

Comment redonner vie à ses habits et recycler ses vêtements pour éviter le gaspillage textile ? C’est ce que je me suis demandée face au tas de fringues qui jonchait mon sol après avoir fait un grand tri il y a quelques mois. Bien sûr j’ai pensé à Vinted que j’utilise déjà très régulièrement, tant pour vendre que pour acheter. Mais du coup, comme fait pour recycler des vêtements qu’on ne peut pas vendre ?

Quelques semaines après, j’ai découvert Bhangara, une jeune marque d’accessoires écologiques et durables faits en chanvre, et notamment leur gamme #AdopteUnSac que je trouve absolument géniale et dont toutes les marques de vêtements devraient s’inspirer… Le concept est qu’au lieu de détruire les produits à cause de leurs petits défauts, ils sont vendus à prix réduits !  Non seulement c’est écologique et anti-gaspillage, mais en plus je trouve que cela donne encore plus de charme et d’unicité aux pièces.

Cette découverte de #AdopteUnSac m’a donné envie d’en savoir un peu plus sur la manière dont on peut recycler ses vêtements et éviter le gaspillage textile. Du coup j’ai contacté Bhangara pour avoir plus d’informations et de conseils pour donner une seconde vie à nos vêtements et réduire notre impact écologique sans se prendre la tête !

PS : Vous avez -10% avec le code PECHE10 sur toutes les créations engagées et responsables de Bhangara ! (Sauf sur la catégorie AdopteUnSac qui est déjà à prix réduit)

Comment recycler ses vêtements ? Conseils et astuces anti gaspillage textile

Dans les coulisses du recyclage de vêtements et d’#AdopteUnSac

Une vérité qui dérange…

Pour commencer, j’ai voulu comprendre ce qui a poussé Bhangara a s’impliquer autant dans le recyclage et la lutte contre le gaspillage textile. Je laisse donc la parole à Laura de chez Bhangara qui m’a expliqué comment l’idée #AdopteUnSac est venue…

« Nous avons fait un premier constat: il est impossible de ne pas avoir de défectueux. Même si les tisserandes et couturièr.e.s faisaient très attention. Si l’on décidait de laisser les produits sur place, on savait qu’ils finiraient brûlés…

Étant une marque de récente création, nous nous sommes posés une question évidente : Que font les autres marques ?

On a creusé ce que l’on avait déjà entendu par rapport aux invendus. Les marques avec une certaine qualité (Levis, Adidas, etc) ou de luxe vendent leur surstock dans des outlets. Mais beaucoup incinèrent les produits invendus (Burberry, H&M qui a brûlé 4 milliards de stocks en 2018 suite à un échec de ventes de la saison), tout ça pour ne pas gâcher l’image de la marque…« 

Face à de telles pratiques « peu exemplaires », Bhangara a choisi la transparence. C’est-à-dire de montrer que les défauts ça existe. Et au lieu de jeter ou brûler nos produits, on a décidé de les valoriser car chaque objet a été fait avec patience et effort par des artisans : obtention de matière première, filature, tissage, couture… et surtout, il est toujours fonctionnel ! »

Une idée de génie anti-gaspi

Face à ce constat, Bhangara a donc mis en place tout un système pour mettre en valeur ces produits défectueux et redonner une nouvelle vie à des accessoires que d’autres auraient calcinés…

« Tout d’abord on répare ce qui est réparable. Pour cette tâche nous avons choisi un ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail), un atelier de réinsertion de personnes en situation d’handicap qui font de la couture. Ça nous a semblé une solution doublement intéressante. D’un côté, des personnes mal-voyantes, sourdes et sourdes-muettes peuvent s’y épanouir par leur travail. D’un autre, c’est une collaboration de proximité, puisque nos locaux sont dans la même commune. Dès que l’on retrouve un article défectueux, c’est l’un de leurs 38 travailleurs qui se charge de la réparation !

Les irréductibles irréparables sont placés dans la rubrique #AdopteUnSac. Les remises sont proportionnelles au défaut. Des petits défauts sont des étiquettes tordues ou manquantes, des coutures intérieures pas bien cachés (on voit des fils), une petite tâche, restes de craie de marquage… Des défauts importants sont ceux qui ont un impact sur l’utilisation : une fermeture éclaire qui ne glisse pas facilement. »

Rien de très grave en soi et surtout, rien qui n’empêche d’utiliser le produit !

C’est cette démarche et cet état d’esprit qui m’a touché et donné envie de vous parler de Bhangara et de leur incroyable démarche pour changer les choses, lutter contre le gaspillage textile et recycler les vêtements et accessoires.

Recycler ses vetements et ses sacs

Comment recycler ses vêtements et éviter le gaspillage ?

Avec Laura, on a aussi voulu partager des conseils concrets pour recycler vos habits et des astuces pour éviter de gaspiller les vêtements. Voici donc toutes nos techniques pour redonner une nouvelle vie à vos habits !

Arrêter le gaspillage textile « à la source »

Avant de vouloir recycler ses vêtements, il faut déjà se questionner sur ses achats et réfléchir à l’utilité de chaque nouvelle pièce que l’on va ajouter à sa garde robe. Il nous est à tous déjà arrivé d’acheter des habits par opportunité, sur un coup de tête ou par besoin de plaisir immédiat. Et bien souvent ces vêtements finissent inutilisés… puis jetés.

Pour remédier à ceci, voici trois stratégies anti-gaspillage qui peuvent nous aider à éviter de devoir recycler nos habits :

  1. Faire une « liste de courses vêtements »
    Pour cela nous pouvons noter les vêtements ou pièces qui nous manquent quand on y pense, au fur et à mesure, puis revenir dessus avec l’esprit clair et se demander si nous les voulons réellement. Cela évite de craquer pour la dernière pièce à la mode dont on ne se servira pas

  2. Acheter les vêtements avec lesquels on se sent « bien »
    Cela signifie donc arrêter de vouloir ramener à la maison une robe moulante ou une jupe trop courte avec laquelle après on sait bien qu’on ne sera pas à l’aise…

  3. Aller en friperies, chez Emmaus ou sur Vinted
    Il y en a partout en France avec des pièces de très bonne qualité selon les endroits dans certaines friperies et honnêtement, on y trouve des pépites ! De mon côté, je suis une fan inconditionnelle de Vinted.

  4.  Privilégier les pièces indémodables
    Il est bien plus simple de porter des pièces simples et essentielles qui s’associent bien ensemble plutôt qu’une jupe bariolée qui sert et ne va avec rien.

Je vous conseille aussi de redoubler de vigilance lorsque vous faites les soldes ou les magasins d’usine, ou que vous farfouillez sur Vinted… Il est très facile d’acheter aveuglé par la « bonne affaire » et d’accumuler des habits desquels on ne voudra plus très vite.

À lire aussi : Mes marques de mode françaises et engagées favorites

Customiser ses vêtements pour les recycler

Il arrive (souvent) que l’on ait des vêtements qui nous vont mais dont le style ne nous plait plus ou qu’il y ait une tâche, un trou ou un défaut à un endroit. Alors pourquoi ne pas faire comme Bhangara et redonner une nouvelle vie à ce vêtement avant de le recycler en autre chose ?

Pour up cycler vos vêtements à votre goût, vous pouvez par exemple :

  • Couper une partie (un pantalon devient alors un short, une robe un t-shirt…)
  • Ajouter des accessoires comme des broches, de la dentelles ou des écussons thermocollants
  • Changer les boutons
  • Changer leur couleur grâce à de la teinture
  • Recoudre les petits trous de manière originale avec des broderies
  • etc.

N’hésitez pas à chercher des idées sur Pinterest, les blogs de coutures ou de DIY !

Comment recycler ses vêtements ? Conseils et astuces

Recycler ses vêtements en autre chose

Je suppose que vous aussi vous avez encore des vêtements qui ne vous vont plus ou sont trop usés pour pouvoir être upcyclés, customisés ou vendus. Dans ces cas-là, avant de les jeter, vous pouvez les recycler en tout autre chose et passer en plus un beau moment de créativité et de reconnexion à vous et à votre imagination… le tout en recyclant vos vêtements défraichis !

  1. S’initier au quilting (patchwork)
    Vos vieux vêtements peuvent se transformer en tapis, couverture, plaid, etc grâce à la technique du quilting. Par exemple, Laura de Bhangara a récemment fait un tapis à base de vieux jeans.

  2. Fabriquer ses propres tawashi (éponges lavables)

  3. Coudre des cotons démaquillants lavables dans du tissu doux
  4. Les transformer en chiffons de nettoyage ou en essuie-tout lavables.

Là encore, n’hésitez pas à utiliser cette ressource incroyable qu’est Pinterest !

Si vous n’êtes pas manuels, il existe des alternatives et initiatives qui recyclent véritablement nos vêtements. c’est le cas de « Chaussettes orphelines », qui récupèrent non seulement des chaussettes mais d’autres textiles pour en faire des nouveaux vêtements.

Vous avez aussi peut-être des ami.e.s couturiers.ières qui sont à la recherche de tissu et vêtements recyclés.

À lire aussi : Tout quitter pour créer un métier engagé et sur-mesure avec Iznowgood

Donner (une nouvelle vie à) ses vêtements à recycler

Si, malgré tous ces conseils pour recycler vos vêtements et leur donner une nouvelle vie il vous en reste sur les bras, vous pouvez très bien en faire don à des proches, des associations ou des boutiques de reventes comme les friperies ou les dépôts-ventes afin que vos habits fassent de nouveaux heureux !

Selon l’état des vêtements à recycler ou donner, vous pouvez…

  1. Les donner à des connaissances (quitte à organiser un vide-dressing commun)
  2. Les donner en friperies
  3. Les apporter chez Emmaüs
  4. Les mettre dans des conteneurs Relais

Voici également quelques règles simples à respecter pour recycler au mieux les vêtements à donner :

  • Mettre les vêtements dans des sacs de 50L max
  • Bien refermer le sac pour que les habits ne se salissent pas
  • Donner uniquement des habits et accessoires propres et secs
  • Faire un noeud avec les lacets des chaussures pour ne pas les éparpiller
  • Séparer les différentes pièces selon leurs types (vêtements, chaussures, accessoires).

Comme le souligne Laura de Bhangara, cela ne sert presque plus à rien d’envoyer les vêtements dans les pays en voie de développement. D’un côté, ils ont une habitude vestimentaire différente à la nôtre et, le fait de leur envoyer nos vêtements les incite à s’habiller comme nous et perdre leur identité. D’un autre, ces pays sont déjà surpassés par les arrivages de vêtements. Pour se développer, ils ont besoin comme nous tous, d’argent, d’investissement. Pas de nos aumônes…

À lire aussi : Avoir une cuisine zéro déchet en toute simplicité

Pour aller plus loin vers la mode éthique…

J’espère que tous ces conseils pour recycler ses vêtements et éviter le gaspillage textile vous aideront à mieux consommer tout en gardant le plaisir de bien vous habillez. Je vous invite aussi à feuilleter le livre Mon dressing heureux de Céline d’Iznowgood qui recense énormément de conseils, d’astuces et de prises de conscience pour mieux consommer la mode.

D’ailleurs n’oubliez pas d’aller découvrir les magnifiques créations de Bhangara (sur lesquelles vous avez -10% avec le code PECHE10) qui sont justement idéales pour (se) faire plaisir tout en ayant une consommation responsable et en participant au nouveau monde de demain.

Si le sujet de la mode éthique vous intéresse, je vous invite fortement à jeter un oeil à ces ressources pépites :

Bonnes lectures et découvertes !

Vous faites déjà certains de ces gestes pour recycler vos vêtements ? En avez-vous découvert ?

À bientôt,
Pêche

Vous pourriez aussi aimer lire :

Bien aménager son jardin pour en profiter et s’apaiser

Bien aménager son jardin pour en profiter et s’apaiser

Le printemps arrive et avec lui... le retour à la nature, au parc ou au jardin ! Et pour fêter ce renouveau, quoi de mieux que faire le plein de conseils pour bien aménager son jardin afin d'en profiter au maximum ? Même si je n'ai pas directement de jardin, je prends...

30 idées cadeaux immatériels pour noël

30 idées cadeaux immatériels pour noël

30 idées cadeaux immatériels pour noël ! Il n’y a rien de plus beau que d’offrir des moments de bonheur et des souvenirs gravés à pour toujours en soi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.