5 Conseils secrets à l’entrepreneure que j’étais

Aujourd’hui, je voulais surtout te donner 5 conseils que j’aurais partagé à l’entrepreneure débutante que j’étais et que, malgré tous les coachings et formations que j’ai fait, je n’ai jamais entendu… Ce sont des conseils à la fois sur le mindset et sur le business, c’est-à-dire autour de l’état d’esprit et de l’entrepreneuriat, la communication, tes offres, etc. qui te permettront de gagner du temps et d’éviter, je l’espère, certaines erreurs d’entrepreneurs !

Les croyances font tout et c’est à moi de les créer

La majorité de nos pensées sont basées uniquement sur des croyances. On nous a souvent répété depuis l’enfance certaines de ces croyances, comme le fait qu’on était timide, pas capable, trop ceci ou pas assez cela… Mais aujourd’hui, avec du recul, on peut les transformer et en faire des alliées !

Décider de croire en soi qu’on est capable d’y arriver c’est le point de départ. Car oui, c’est à toi de décider ce que tu peux réaliser ou non, ce qui est possible ou pas. Et puisque tes pensées créent ta réalité, tu seras ainsi capable de choisir et créer pleinement ta vie. Ce que tu crois possible devient possible et si tu décides de réussir, tu réussis. Cela peut paraitre bateau et pourtant c’est cette décision-là qui a tout changé pour moi.

Commence par le vouloir et accepte de remettre en question certaines de tes croyances pour pouvoir les transformer et ne plus laisser au monde extérieur le pouvoir de décider de qui tu es et ce que tu peux réaliser.

A écouter également : Comment transformer ces croyances limitantes en croyance créatrice ?

Mets ton égo de côté

L’égo a beaucoup d’importance mais peut être notre pire ennemi ! L’un des conseils essentiels que j’aurais aimé entendre, quand je me suis lancée dans l’entrepreneuriat, c’est d’accepter de mettre mon égo de côté.

D’une part car il t’empêche de te sentir pleinement légitime. Or si tu souhaites devenir entrepreneur, ou que tu es déjà lancé, je suis sûre que tu connais cette sensation de manquer de légitimité et ces pensées qui tournent en boucle à coups de « Je ne pourrais jamais y arriver », « qui va acheter ça ? ». C’est ce que l’on appelle le syndrome de l’imposteur !

En réalité c’est notre égo qui parle, qui veut exister, qui veut être rassurer. Le syndrome de l’imposteur se conjugue alors souvent du syndrome du sauveur, notamment chez les entrepreneurs du bien-être. C’est notre égo qui ne veut pas prendre trop de place pour être sûr d’être aimé et validé. Ce n’est pas forcément simple à entendre ni à accepter. Mais une fois que l’on en a conscience, il est beaucoup plus aisé de s’en détacher. Je t’invite donc à te poser la question : pourquoi veux-tu aider les autres ?

Une des erreurs les plus importantes que j’ai pu faire, en partie à cause de cet égo, c’est dire oui à tout et à tout le monde. Il faut accepter et apprendre à dire non, à ne pas être aimé par tout le monde.

Mettre son égo de côté c’est enfin accepter de se faire accompagner et demander de l’aide. Ça ne fait pas de toi quelqu’un de faible, ça fait de toi quelqu’un qui connait ses zones de génie et ses limites.

N’attends pas d’avoir de l’argent pour investir

Le troisième conseil que je te donnerai, c’est n’attend pas d’avoir de l’argent pour investir en toi et dans ton activité. Je sais que c’est un travail à faire sur soi parce que je suis passée par là aussi…

Pendant des années j’ai vécu dans la peur de manquer et lorsque j’ai décidé de me faire accompagner pour la première fois par un coach, je n’avais même pas les sous pour le payer ! Et pourtant je me suis démenée pour les trouver et je dois avouer que donner autant d’argent à un coach et ne pas savoir concrètement ce que j’allais vivre a été un vrai défi pour moi !

Mais j’ai fait confiance, je me suis faite confiance et lui ai fait confiance. J’ai décidé de croire et d’investir en moi car investir en soi est la seule chose qui t’enrichira vraiment et ne perdra pas de valeur au fil du temps.

Il faut réussir à se donner à soi pour pouvoir recevoir ensuite des autres !

Pour t’aider : Ne plus avoir peur de manquer grâce à un état d’esprit d’abondance

Prends tes décisions à partir d’une énergie d’amour et non de peur

L’entrepreneuriat, tu verras, ou tu l’expérimente peut être déjà, c’est une succession de choix et de doutes. Comme quatrième conseils, je t’invite à te poser cette unique question lorsque tu seras face à un choix à faire ou que tu seras en proie au doute :

Est ce que je fais mon choix par amour ou par peur ?

Cette question a tout changer pour moi et je me la pose au quotidien, tant dans mon entreprise que dans ma vie privée. Tu verras d’ailleurs que ce sont souvent les choix qu’on veut faire par amour qui nous font le plus peur mais ce sont aussi eux qui nous font vibrer…

Vivre de son activité n’est pas forcément long ni douloureux

Je suis sûre que tu as déjà entendu certains stéréotypes disant que l’entrepreneuriat : « c’est compliqué, c’est douloureux, il faut au moins 2 ans pour vivre de son activité, etc »… Et pourtant la cinquième prise de conscience qui a tout changé pour moi, c’est qu’avec une bonne communication alignée et efficace, un état d’esprit d’abondance, de la confiance en soi, du travail et de la persévérance, tu peux y arriver et vite.

Il va falloir te donner les moyens, en temps, parfois financier selon le type d’activité que tu veux lancer, mais ça n’a pas à être douloureux et compliqué si tu le fais avec le cœur !

J’espère que mes conseils et mes expériences t’aideront à avancer. D’ailleurs si le podcast et l’article t’ont plu, n’hésite pas à les partager et en parler !

A bientôt 

Pêche

Vous pourriez aussi aimer lire :

Réveiller son enfant créatif avec Charlotte Parot

Réveiller son enfant créatif avec Charlotte Parot

Pour mon plus grand bonheur j'ai reçu Charlotte Parot pour parler de créativité et d'enfant intérieur.   Charlotte était professeure des écoles et sur un coup de tête elle a suivi son intuition et son cœur. Elle est aujourd'hui professeure d'aquarelle. Un métier...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.