Savoir dire non sans culpabiliser

« Non », ce petit mot que l’on a tant de mal à dire… Savoir dire non est indispensable pour se préserver, se respecter et avoir une vie sereine et épanouie. Sauf que refuser n’est pas évident pour tout le monde et fait beaucoup culpabiliser, surtout quand on a envie de faire plaisir aux autres, de se sentir utile et de sauver le monde entier. Or pour faire tout ça, il faut parfois s’empêcher de dire oui, décliner certaines demandes et propositions, oser dire non pour se préserver et s’affirmer sans se sentir coupable ni être « méchante »… Alors comment dire non en restant bienveillant ?

Savoir dire non sans culpabiliser n’est pas évident… Mais cela s’apprend ! Et c’est pour ça que je voulais partager avec toi mes conseils pour réussir à dire non, t’aider à gagner en estime et en confiance en toi et pouvoir t’affirmer sans peur de blesser ni culpabiliser.

Pour écouter l’épisode de podcast et savoir comment dire non :

Si tu as tendance à dire oui à tout et vouloir aider tout le monde, je te conseille de regarder ma vidéo Youtube sur le syndrome du sauveur qui devrait beaucoup te parler…

Pourquoi il faut apprendre à dire non ?

Avant de te partager mes conseils pour réussir à dire non, je voulais mettre au clair l’importance de savoir refuser une proposition et s’affirmer face aux autres !

Tout d’abord, il faut accepter qu’on ne peut pas aider tout le monde. Nous sommes humains, pas surhumains et c’est donc impossible d’avoir l’énergie, le temps et l’envie d’aider tous ceux qui en ont besoin ! Il vaut donc mieux dire non à certaines personnes pour préserver ses ressources et pouvoir être présente pour ce que l’on peut vraiment faire… et être présente pour soi-même !

Il faut aussi comprendre que savoir dire non aide à gagner en confiance en soi (c’est-à-dire notre capacité à savoir que nous sommes capable de faire telle ou telle chose). Plus on se soumet aux autres en disant oui, moins on se sent capable de dire non. On crée des habitudes chez nous et les autres et on entre dans un cercle vicieux où l’on se sent constamment obligé d’accepter et où dire non devient de plus en plus compliqué… D’où l’importance d’en sortir au plus vite !

Oser dire non permet aussi de développer son estime de soi (= la valeur que l’on s’accorde à soi-même). En refusant une proposition ou une requête parce que l’on n’en a pas les capacités ou l’envie, on arrête de placer les autres au-dessus de nous et on accepte que chaque être humain a la même valeur, que nous sommes tous sur un même plan d’égalité.

Et au passage, oui, même tes clients ne sont pas supérieurs à toi et à eux aussi il faut savoir comment dire non !

« À lire aussi : Comment arrêter de se comparer aux autres ? »

Les risques de dire oui à tout

Pour appuyer les premiers points, je tenais aussi à te faire prendre conscience que dire oui à tout est presque dangereux et qu’apprendre à dire non n’est pas une chose égoïste, c’est même une manière de rendre service aux autres ! En effet, en acceptant tout et n’importe quoi, on risque de…

  • Donner des conseils mal adaptés
  • S’oublier, s’épuiser et ne plus pouvoir aider qui que ce soit
  • Rendre les gens dépendants, ne peut les mettre face à leurs responsabilités
  • Se faire « utiliser » et manipuler

Alors, convaincu que c’est important de savoir comment dire non ? 😉

« À lire aussi : Comment être fier de soi ? »

Savoir dire non - Comment dire non ?

Pourquoi on ne sait pas dire non ?

Tout accepter par manque de confiance et d’estime de soi 

Comme je l’ai évoqué précédemment, savoir dire non est directement lié à la confiance et à l’estime de soi. Si on a un rapport compliqué avec soi-même, que l’on ne se respecte pas et que l’on n’ose pas s’affirmer… Eh bien forcément dire non sera compliqué ! Notamment parce que…

    • On est persuadé de valoir moins que les autres, qu’ils nous sont supérieurs
    • On a l’impression de ne pas être capable de dire non
    • On pense que l’on n’a pas le droit de refuser

Ne pas oser dire non par peurs

De ce manque de confiance et d’estime de soi découle alors des peurs…

    • Peur de décevoir
    • Peur de ne plus être aimé, d’être rejeté
    • Peur de paraitre égoïste
    • Peur du conflit
    • Peur des conséquences sur la relation avec la personne

Sauf que toutes ces peurs autour du fait de dire non sont liées… à notre égo.

C’est notre égo qui veut exister, être aimé et valorisé. Notre égo qui croit que si l’on dit non à quelqu’un, cette personne va changer de regard sur nous, nous abandonner ou nous en vouloir.

Mais penses-tu vraiment qu’une personne qui veut ton bien et te respecte t’en voudrait de te respecter toi-même et d’être honnête avec elle..? Non évidemment. Et si c’est le cas, c’est que tu mérites d’autres personnes dans ta vie.

Ne pas savoir comment dire non à cause de nos croyances

Oser dire non sans culpabiliser est aussi très compliqué car nous avons tous une multitude de croyances (= des fausses connaissances, des pensées que nous pensons vraies… et qui ne le sont absolument pas !) que nous ont inculqués la société, notre éducation, nos proches… Et qui nous empêchent d’oser dire non.

Ces croyances, ce sont ces petites phrases que l’on se répète :

    • « Dire non c’est être méchant »
    • « Si j’aime cette personne je dois dire oui »
    • « C’est normal de rendre service »
    • « Les autres ont plus de valent plus que moi »

Sauf qu’on l’a vu, tout cela est dû à notre manque de confiance en nous et en ce que l’on nous a inculqué et que nous n’avons jamais remis en question. À nous maintenant de changer ces pensées.

« À lire aussi : Pourquoi le regard des autres ne vaut rien ? »

Comment dire non ?

Voici les 3 étapes pour savoir comment dire non sans culpabiliser et en restant bienveillant :

Prendre conscience que même si tu dis non…

    • Le monde continuera de tourner si on dit non, que nous ne sommes pas indispensables
    • Tes proches t’aimeront même si tu dis non
    • Dire non, c’est se faire respecter et se respecter soi-même

Avant de dire oui, se demander…

    • Pourquoi on a envie de dire oui : par obligation ou envie ?
    • Quel rapport on a avec cette personne, se sent-on obligé ou est-ce que cela nous apporte quelque chose, comme un bon moment, des découvertes, un changement de routine…
    • Si on en a l’énergie, le temps et l’envie

En fonction des réponses à ces questions, tu sauras s’il juste ou non… de dire non !

Comment dire non concrètement ?

Et maintenant, comment passer à l’action ? Comment dire non sans culpabiliser et en restant bienveillant ?

Tout d’abord je te conseille d’être honnête avec la personne, car une personne bienveillante ne t’en voudra si tu expliques ce que tu ressens. Nous sommes tous des êtres humains et tu n’as pas à t’en vouloir ni culpabiliser de ressentir ceci ou cela, ou simplement de ne pas avoir envie ! Si tu as confiance en la personne, n’ai pas peur de lui partager ce que tu as sur le coeur, elle sera même touchée et heureuse que tu aies assez confiance en elle pour lui dire non en toute honnêteté et transparence !

Si tu n’as pas de lien fort avec la personne ou pas confiance en elle, il ne sera peut-être pas évident de te dévoiler. Utilise la communication non violente pour lui expliquer que tu ne peux / veux pas. Dis « je ressens… » ou « j’ai l’impression… » plutôt que « tu me fais ressentir cela » ou « tu es comme ceci ». Cela évitera que la personne ne se braque et que votre relation s’envenime.

Dans tous les cas, sois franche et ferme, montre que ce n’est pas négociable. Si la personne voit que tu hésites, elle risque d’en profiter. Il faut donc que tu sois au clair avec toi-même, que tu te dises que « non c’est non » et que tu n’en démordras pas.

Ne cherche pas d’excuse pourrie non plus, tu n’as pas à te justifier de ne pas pouvoir ou avoir envie. Tu ne dois rien aux autres, même si tu les aimes profondément, tout comme eux ne te doivent rien et que tu comprends quand ils te disent non.

Comment dire non sans vraiment le dire…

Et si le « non » a encore du mal à sortir et que ces conseils te semblent compliqués à appliquer d’un coup, tu peux toujours te rabattre sur des petites phrases comme « je vais y réfléchir » ou « un jour peut-être mais pas maintenant ».

Elles sont plus douces (et manquent un peu de confiance et de franchise…) mais sont déjà un bon premier pas pour commencer vers l’affirmation de soi !

Le podcast sur Comment dire non est aussi sur Youtube !

 

Et pour finir, merci à @adeline_lemaitre et @fleuravie_p pour vos partages du podcast en story Instagram ! C’est grâce à des personnes comme vous que l’aventure continue de grandir ! ♥

J’espère que ces conseils pour dire non et apprendre à t’affirmer te serviront !

À bientôt,
Pêche

Vous pourriez aussi aimer lire :

Suivre l’élan de son coeur avec Peggy d’End0uceur

Suivre l’élan de son coeur avec Peggy d’End0uceur

On se retrouve aujourd’hui pour l’interview de Peggy, aussi connue sous le nom d’End0uceur, que j’ai découvert à un moment où j’avais beaucoup de mal avec ma féminité et mon corps et qui, sans le savoir, m’a beaucoup aidé grâce à ses contenus sur le cycle féminin dont...

Comment revenir à soi et simplement être ? Avec Karma Lou

Comment revenir à soi et simplement être ? Avec Karma Lou

On se retrouve aujourd’hui pour l’interview de Karma Lou, coach et psychologue, passionnée de spiritualité pour un épisode rempli de bons conseils pour revenir à soi et à l'être.  J’ai découvert Lou sur Instagram et j’ai tout de suite aimé sa douceur, sa...

Comment développer son intuition ?

Comment développer son intuition ?

Ces dernières semaines je me suis beaucoup renseigner sur comment développer son intuition pour devenir plus intuitive dans mes choix. Du coup j'ai profité de mes vacances pour apprendre à ressentir mon sixième sens et laisser ma petite voix me guider en conscience...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.